Test Smartphone Apple iPhone 15

GoogleAds

Après la petite déception qu’était l’iPhone 14, l’iPhone 15 (avec son ami le 15 Plus) à la tâche de remettre Apple dans le droit chemin avec des changements qui donnent envie. J’ai pu utiliser l’iPhone 15 tous les jours pendant un mois, et en plus d’avoir presque tout d’un iPhone 14 Pro, il impressionne par la pertinence des améliorations.

Sommaire

Design et caractéristiquesDes changements de design plus importants que vous ne le pensezUSB-C : le changement de port historiqueL’écran : une luminosité presque doublée, et un nouveau visageUne luminosité boostée sur l’iPhone 15La Dynamic Island : elle ne change pas tout, mais reste un plusLa fréquence d’image de 60 Hz, (avant) dernier rempart entre l’iPhone 15 et le 15 ProProcesseur et puissance : l’avancée que l’on attendait l’année dernière est làPhoto : un bond en avant pour le capteur principal, mais pas queLe mode portrait devient intelligentUn ultra wide un peu en deçàN’oubliez pas les styles photographiquesVidéo : l’iPhone 15 fait du grand art, tout simplement =Autonomie et charge : l’iPhone 15 reste sur du solide, et une charge relativement lenteLa fonction limite de charge à 80% : c’est génial, mais pourquoi que l’iPhone 15 ?Apple mise sur l’écologieL’iPhone 15 est l’iPhone à recommander

Design et caractéristiques

Taille d’écran6,1 poucesType d’écranSuper retina XDR OLED 60 Hz (HDR, Dolby Vision)Définition d’écran2 556 x 1 179 pixels / 460 pppLuminosité1000 nits / 1600 nits en HDR / 2000 nits en pic)ProcesseurA16 Bionic (CPU 6 coeurs, GPU 5 coeurs)RAM6 GoStockage128 / 256 / 512 GoBatterie3349 mAhConnectivité5G / WiFi 6 / Bluethooth 5.3 / NFCCamérasGrand-angle 48 Mpx, Ultra Grand-Angle 12 Mpx, Avant 12 Mpx”’Résistance poussière/eauIP 68 (6m pendant 30 min)Dimensions147,6 x 71.6 x 7.8 mmPoids171 g

La taille de 6,1 pouces reste inchangée, et semble convenir à beaucoup : suffisamment grand pour profiter de contenu vidéo, mais pas trop pour ne pas avoir de crampes au doigts en fin de journée. En tant qu’amateur de petits formats, je trouve toujours cela un peu grand à partir du moment où l’on atteint pas le haut de l’écran en ayant le petit doigt en support (oui, mon critère est précis). Je trouve toujours important de mentionner le retour haptique, d’une qualité exceptionnelle, et donnant vie aux interactions avec l’iPhone.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsiPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

Pour la surface de l’écran, Apple mise sur sa technologie Ceramic Shield, particulièrement résistantes aux impacts, mais logiquement moins résistante aux rayures. C’est de la physique, on y peut rien, mais les rayures, c’est mieux que les chocs qui éclatent le verre. On retrouve toujours une résistance à l’eau IP68, certifiée jusqu’à 6 mètres pendant 30 minutes, contre 1,50 mètre chez la concurrence. Aucun souci pour les immersions accidentelles ; vous pouvez aussi le nettoyer de temps en temps à l’eau, il tiendra le coup.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

Que ce soit l’arrangement des caméras, les bandes réseau ou le tiroir SIM, rien ne bouge, tout comme les reste des boutons, qui sont, selon moi, parfaitement placés. On les attrappe facilement et leur sensation est satisfaisante. Pas de bouton Action comme sur les iPhone 15 Pro, on reste donc sur le fameux switch sonnerie/silencieux, présent depuis le tout premier iPhone.

Des changements de design plus importants que vous ne le pensez

En regardant rapidement l’iPhone 15, on peut penser qu’il arbore le même look que l’iPhone 14. Certes, il reprend les grandes lignes de son prédécesseur, mais on y retrouve deux changements qui apportent un vrai plus en matière de design :

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsLes contours plus arrondis : l’iPhone 15 garde des côtés plats appréciés par beaucoup, mais avec les angles des contours légèrement arrondis, et ça fait toute la différence. Le smartphone est bien plus agréable à prendre en main que l’iPhone 14 pour de courtes ou longues périodes.Le dos mat : autrefois réservé aux iPhone Pro, c’est maintenant le cas pour les iPhone 15 standards. Avec les côtés en aluminium et l’arrière mat, les traces de doigts ne se retrouvent plus que sur l’écran, et c’est un bonheur pour ceux qui ne mettent pas de coque. Apple utilise une nouvelle technique d’infusion de la couleur directement dans le verre, ce qui donne aux couleurs des tons légers, que je trouve particulièrement réussi sur la version bleue que je teste. Cela reste une question de goût.

USB-C : le changement de port historique

Le port de charge de tous les iPhone 15 passe à l’USB-C. Le Lightning avait trop duré, et il est enfin possible de recharger son iPhone avec le même câble que pour son iPad et son MacBook, mais aussi quasiment tous les autres smartphones, ordinateurs portables, tablettes, consoles de jeu portables, enceintes… qui existent. Un vrai gain de praticité, surtout que l’USB-C est tout aussi petit et réversible que le Lightning.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

En revanche, la technologie à l’intérieur est toujours la même. La vitesse de transfert de fichiers reste à 480 Mo/s, ce qui est lent. C’est dommage de la part d’Apple, et je comprends l’avis des passionnés, mais personnellement et comme beaucoup, je ne branche jamais mon smartphone à un ordinateur ou un disque dur externe. Sachez qu’avec un iPhone 15 et un câble USB-C vers USB-C, vous pouvez recharger d’autres iPhone plus anciens, tel une batterie externe. Si vous connectez deux iPhone 15, c’est celui avec le plus de batterie qui recharge l’autre.

L’écran : une luminosité presque doublée, et un nouveau visage

Une luminosité boostée sur l’iPhone 15

Honnêtement, je ne m’attendais pas à voir un tel bon en luminosité pour l’iPhone 15. Ce dernier passe de 800 à 1000 nits en mode standard, et de 1200 à 1600 nits en HDR. Le plus fou, c’est qu’on monte à 2000 nits lorsque l’iPhone détecte que l’on se trouve en plein soleil. Quand je compare mon iPhone 15 à mon iPhone 13 mini qui possède la même luminosité que l’iPhone 14, je remarque nettement la différence. C’est un vrai confort d’utilisation.

La Dynamic Island : elle ne change pas tout, mais reste un plus

N’ayant pas touché aux 14 Pro l’année dernière, j’ai essayé la Dynamic Island pour le première fois, cette pilule qui remplace l’encoche et abrite la caméra selfie ainsi que les capteurs Face ID. Globalement, je n’ai pas été bluffé, mais dans l’utilisation au quotidien, je trouve cela reste un peu mieux que l’encoche. J’apprécie avoir des informations en temps réel sur certaines activités comme une commande Uber ou de la musique en cours de lecture. De plus, la pilule flotte sur l’écran, donnant des bordures ininterrompues tout autour, plutôt cool visuellement. Avec l’arrivée de cette île dynamique sur les iPhone moins chers, cela devrait pousser les développeurs d’apps à lui intégrer de plus en plus de fonctions, la rendant de plus en plus pratique – les live scores sportifs, on vous attend.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsiPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

La fréquence d’image de 60 Hz, (avant) dernier rempart entre l’iPhone 15 et le 15 Pro

Avec cette nouvelle montée en luminosité et l’arrivée de la Dynamic Island, la seule différence entre les iPhone 15 Pro et les iPhone 15 réside dans le taux de rafraîchissement. L’iPhone 15 reste toujours bloqué à 60 Hz, là où les Pro monte à 120 pour une plus grande fluidité, et descendent jusqu’à 1 Hz pour économiser la batterie. L’iPhone et les animations d’iOS restant très fluides, cela ne fait pas une énorme différence, surtout si vous n’avez jamais goûté au 120 Hz. Cela reste un confort supplémentaire quand on scrolle et quand on joue à des jeux.

Processeur et puissance : l’avancée que l’on attendait l’année dernière est là

Si l’on trouve normal qu’un iPhone soit plus puissant que celui de l’année d’avant, ce n’était pas le cas pour l’iPhone 14. Une pause surprenante, mais qui s’arrête cette année. L’iPhone 15 hérite de la même puce des iPhone 14 Pro : l’A16 Bionic. D’ailleurs, en effectuant les classiques benchmarks via Geekbench, j’obtiens des résultats légèrement supérieurs aux iPhone 14 Pro. Voici les chiffres :

CPU

Single-core : 2598 (14 : 2222 (+15%) / 14 Pro : 2517 (+3%))Multi-core : 6570 (14 : 5374 (+12%) / 14 Pro : 6375 (+3%))

GPU

Metal score : 22774 (14 : 19948 (+12%) / 14 Pro : 22280 (+2%))

J’ai personnellement ressenti quelques différences de rapidité entre l’iPhone 13 et l’iPhone 15, ce même pour des tâches assez simples. Rien de flagrant ou qui vaudrait le coup de changer de smartphone, mais tout de même. Comme vous vous en doutez, tout est parfaitement fluide, et vous ne ressentirez pas de lenteur par rapport aux iPhone 15 Pro et leur puce A17 Pro. J’ai pu essayer l’iPhone 15 Pro Max, je vous le confirme, la puce A16 reste une des plus puissantes qui existent, et va rester pertinente de longues années.

Photo : un bond en avant pour le capteur principal, mais pas que

Encore un point où Apple emprunte de l’iPhone 14 Pro : le capteur principal grand-angle de l’iPhone 15 passe de 12 à 48 Mpx. Tous ces pixels en plus permettent de capter plus de lumière. Les photos rendues sont automatiquement converties en 12 Mpx grâce à une fusion de pixels, mais vous pouvez tout à fait modifier les réglages pour sortir des images en 24 ou 48 Mpx. Attention, ces fichiers seront plus lourds.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsiPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsiPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

Quand je compare les mêmes photos prises sur l’iPhone 14 et sur l’iPhone 15, je vois la différence. Le niveau de précision dans les zones claires est quelque peu supérieur, et quand on passe en 24 ou 48 Mpx, on a logiquement plus de détails. Néanmoins, l’écart n’est pas flagrant, surtout quand on regarde simplement les photos depuis l’écran du téléphone. C’est quand on zoom ou quand on les visionne depuis un plus grand écran (ou qu’on les imprime) que l’on perçoit vraiment les améliorations. C’est aussi le cas pour le zoom x2 optique ajouté sur l’iPhone 15, qui crop dans les 24 Mpx pour obtenir une photo 12 Mpx zoomée de même résolution qu’une photo d’iPhone 14 non zoomée. Je vois la différence, sans trouver l’iPhone 14 mauvais pour autant.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsiPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

Finalement, on s’y retrouve très bien avec ce système à seulement deux caméras, et même si le nouveau zoom n’est pas grandiloquent, le simple fait de l’avoir à portée de main dans l’interface de l’appareil photo est un atout sympathique.

Le mode portrait devient intelligent

Quand on veut prendre une photo en portrait, on est obligé de choisir manuellement le mode en question dans l’app Appareil photo. Maintenant, quand on prend une photo classique avec l’iPhone 15, ce dernier enregistre les informations d’arrière-plan pour appliquer le flou après coup. Après avoir joué un peu avec, j’avoue trouver cela très pratique. On est sur une vraie nouveauté qui change nos habitudes en matière de photographie. Comparé à ce que certains pensent, le mode portrait ainsi que cette nouvelle fonction de flexibilité pour l’iPhone 15 ne se limite pas seulement aux humains et à certains animaux. En effet, si vous tapez sur l’écran pour sélectionner la zone de focus en prenant une photo avec le mode classique, vous bénéficiez également de cette capacité d’édition.

Au fait, cette fonction marche aussi sur la caméra frontale. Mis à part cet ajout, c’est la seule vraie différence que j’ai pu remarquer sur ce capteur. Le HDR amélioré ne me saute pas aux yeux, et les photos prises mettent particulièrement longtemps à être traitées par le logiciel de l’iPhone. Ainsi, si vous tapez sur la photo que vous venez de prendre, il faudra 2-3 bonnes secondes avant que la version finale apparaisse.

Comme d’autres testeurs, je me demande pourquoi les iPhone 14 Pro ne bénéficient pas aussi de cette fonctionnalité via une mise à jour logicielle, étant donné qu’ils possèdent le même capteur 48 Mpx, ainsi que la même puce A16 Bionic. Cela nous donne l’impression qu’Apple bride volontairement ces anciens modèles pour nous pousser à acheter les nouveaux.

Un ultra wide un peu en deçà

Je regrette particulièrement que le capteur ultrawide n’ait pas vraiment été touché. Quand je passe en 0,5x, je sens que la transition est fluide, que les couleurs sont cohérentes par rapport aux autres modes, et que les résultats sont plus que corrects dans la majorité des scénarios. En revanche, dès que la lumière se fait rare, je remarque une nette différence avec le capteur principal.

iPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poidsiPhone 15 : deux mois après, j'ai enfin compris pourquoi l'iPhone 14 ne fait pas le poids

N’oubliez pas les styles photographiques

D’année en année, Apple semble changer quelque peu la colorimétrie de base de la majorité des photos. Des fois plus froides, des fois plus chaudes, il se peut que ce ne soit pas la qualité qui vous plaise ou déplaise, mais bien l’algorithme et l’intelligence artificielle qui se cache derrière. La solution à cela est simple : les styles photographiques. Avec cela, vous pouvez définir la tonalité générale des clichés. Attention, ce n’est pas un simple filtre, mais bien une modification du traitement de l’image qui sera appliquée, à votre goût.

Vidéo : l’iPhone 15 fait du grand art, tout simplement =

Pas grand-chose à dire côté vidéo, mis à part qu’Apple est toujours au top du top. La plage dynamique est impressionnante, le mode HDR est tout simplement bluffant, tout comme la stabilisation : quand je prends des vidéos en bougeant, le résultat est toujours satisfaisant ; les mouvements brusques sont fortement réduits et ne donnent pas envie de déglutir notre déjeuner en les regardant. C’est beau, c’est fluide, et le mode Action, une sorte de super stabilisateur, fait très bien le job.

Le seul bémol réside dans la qualité générale de l’ultra grand-angle, qui se fait remarquer quand on alterne entre les différents capteurs durant une même prise de vue. L’iPhone 15 n’a évidemment pas toutes les fonctionnalités vidéo des iPhone 15 Pro comme le ProRes ou la mode Log, mais elle ne sont pas destinées à la plupart d’entre vous (ni moi d’ailleurs), surtout si vous vous contentez de sortir votre iPhone et d’appuyer sur le bouton rouge.

Autonomie et charge : l’iPhone 15 reste sur du solide, et une charge relativement lente

J’ai obtenu sensiblement la même autonomie que celle de l’iPhone 14 durant mon mois de test. N’étant pas un utilisateur très intensif, je n’ai jamais eu de problème pour finir la journée. Quand je me lève tôt et que j’embarque mon iPhone 15 pour une petite session musique, puis de la navigation, des vidéos Youtube, du stream Twitch, et un peu de messagerie, ça passe. Je ne mets pas la luminosité bien haute et ne joue pas sur mobile, donc si c’est votre cas, et que vous avez du mal à le lâcher tout au long de la journée, certes, il va vous arriver de tomber à zéro avant de vous coucher. Néanmoins, nous avons également testé l’iPhone 15 Pro, et avec la même taille d’écran que l’iPhone 15, ce dernier tient un peu plus longtemps ; à méditer.

Pour la charge, on est toujours sur du 27 W de puissance maximum, et 15 W avec MagSafe (la recharge sans fil aimantée au dos). C’est assez lent, et si vous êtes pressé ou que vous oubliez souvent de charger la nuit, cela pourrait vous frustrer. Heureusement que la bonne autonomie compense un peu.

La fonction limite de charge à 80% : c’est génial, mais pourquoi que l’iPhone 15 ?

Sur les iPhone 15, il est maintenant possible de bloquer la charge à 80% afin de préserver l’état de la batterie sur le long terme. Apple y va franco après avoir introduit la recharge adaptative quelques années auparavant. Je l’ai souvent gardé activée, n’étant pas un utilisateur intensif. Cela m’apporte de la sérénité d’esprit quand je le mets à charger pour toute la nuit.

SAUF QUE ! Cette fonction purement logicielle est réservée aux iPhone 15. Je ne comprends pas, surtout quand Apple appuie sa volonté d’œuvrer en faveur de l’environnement. Parlons-en justement.

Apple mise sur l’écologie

Je considère que l’impact environnemental des produits que j’utilise est un critère d’achat important, et Apple semble avoir un temps d’avance. À présent, 75% de l’aluminium du boîtier de l’iPhone 15 est recyclé. D’autres mesures sont prises, comme la baisse du transport aérien au profit du maritime, ou encore la réduction des terres rares dans les produits. Alors même qu’Apple est une entreprise technologique qui a un impact logiquement négatif sur la planète, ces efforts sont toujours bons à prendre, et influencer les autres marques à faire de même ne sera que bénéfique pour tous.

L’iPhone 15 est l’iPhone à recommander

CONCLUSION

Points forts

L’USB-C, la base pour un Android mais une révolution pour l’iPhonePlusieurs changements de design légers, avec un véritable impact mis bout à boutLe capteur photo principal 48/24 MpxUne puissance toujours inégalée à ce prix

Points faibles

L’écran 60 Hz, toujours l’agacement des amateurs de techLa charge rapide moins rapide que la concurrence

Si l’iPhone 14 m’avait laissé un goût amer au vu du peu de nouveautés significatives, l’iPhone 15 met la barre bien plus haut avec un design amélioré, un écran amélioré, une meilleure puce, un «nouveau» port USB-C, et un appareil photo qui monte en gamme. Comme presque tous les smartphones depuis plusieurs années, rien ne va vous projeter hors de votre siège, mais on retrouve ici tous les éléments d’une mise à jour réussie, et avec quelques euros en moins. Je ne vais clairement pas bouder cela.

Source : https://www.jeuxvideo.com/high-tech/tests/test-1816066.htm

Auteur :

Date de Publication : 2023-11-18 11:40:02

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . +