un pétrolier russe touché par des drones ukrainiens dans le détroit de Kertch

GoogleAds

Un pétrolier russe touché par des drones ukrainiens dans le détroit de Kertch

Un pétrolier russe a été touché par des drones ukrainiens dans le détroit de Kertch, interrompant brièvement le trafic sur le pont stratégique reliant la Crimée à la Russie, ont fait savoir samedi des médias russes, dans un contexte de tensions croissantes en mer Noire.

Le navire a été endommagé et deux remorqueurs sont arrivés sur les lieux, a précisé l’agence de presse TASS, citant le centre de secours en mer. L’agence a précisé que le pétrole ne s’était pas échappé du bâtiment, qui comptait onze personnes à bord.

Selon le Moscow Times, il s’agit d’un chimiquier, qui fait l’objet de sanctions américaines pour avoir fourni du carburant aux forces russes venues en aide au régime de Bachar Al-Assad pendant la guerre en Syrie.

Plusieurs membres de l’équipage ont été blessés par des éclats de verre lors de l’attaque, a assuré sur Telegram un fonctionnaire, nommé par la Russie dans la région de Zaporijia, en Ukraine, Vladimir Rogov.

Le trafic sur le pont reliant la péninsule de Crimée, annexée par Moscou, à la Russie a été suspendu pendant trois heures avant de reprendre tôt samedi matin, selon le centre d’information autoroutier.

Le pont de Kertch est le seul ouvrage de ce genre qui relie la péninsule à la Russie et sert notamment à acheminer du matériel aux militaires russes sur le front ukrainien.

Cette dernière attaque intervient au lendemain d’une frappe de drone ukrainien sur un navire de guerre russe dans une base de la mer Noire, à Novorossïisk. Officiellement, Kiev n’a pas communiqué sur une éventuelle attaque. « Un nouveau bateau russe est sur le point de sombrer », a néanmoins commenté le ministère des affaires étrangères ukrainien sur les réseaux sociaux, à côté d’une vidéo montrant un bâtiment fortement incliné sur le côté.

Il s’agit de la première attaque de ce genre contre Novorossïisk, un grand port pétrolier et terminus d’un oléoduc d’environ 1 500 kilomètres provenant des champs pétrolifères de l’ouest du Kazakhstan et des régions russes situées au nord de la mer Caspienne. La majeure partie du pétrole kazakh destiné à l’exportation transite par ce biais.

Les attaques, tant russes qu’ukrainiennes, se sont multipliées dans la mer Noire depuis que Moscou s’est retiré le mois dernier d’un accord qui permettait à l’Ukraine d’exporter ses céréales.

Source : https://www.lemonde.fr/international/live/2023/08/05/guerre-en-ukraine-en-direct-un-petrolier-russe-touche-par-des-drones-ukrainiens-dans-le-detroit-de-kertch_6184506_3210.html

Auteur :

Date de Publication : 2023-08-05 12:52:30

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ++