Test Sony Xperia 10 V : Avis complet et détaillé

GoogleAds

Le milieu de gamme est un marché ultra compétitif. C’est sans doute le marché le plus inondé de smartphones : toutes les marques proposent au moins un modèle. Sony fait partie de ces marques, avec son Sony Xperia 10 V.

La marque est connue pour ses capacités photo sur smartphone. C’est, après tout, eux qui fournissent les capteurs de la vaste majorité des smartphones sur le marché. Cependant, l’année dernière, la marque nous avait déçus sur ce point. Avec le nouveau capteur de 48 MP en revanche, les choses devraient quelque peu changer.

Design et packaging

Les smartphones Sony se détachent quelque peu de la concurrence, de par leur design et, surtout, leur format unique. C’est toujours le cas de ce Sony Xperia 10 V. cependant, le design de ce smartphone représente le début d’une tendance qui nous fait quelque peu tiquer.

Le dos du Xperia 10 V est fait en plastique. C’est un matériau moins noble que le verre, certes, mais qui apporte davantage de solidité au smartphone. Le dos ne se brisera pas à la première chute, ce qui est toujours appréciable. De plus, s’il est bien traité, le plastique peut avoir un très bon ressenti en main.

Face avant Sony Xperia 10 VLa face avant du Xperia 10 V

Si le smartphone est disponible en plusieurs coloris, le nôtre est noir mat que je trouve tout à fait élégant. Le revêtement au dos propose un effet gommé, agréable au toucher. La marque semble avoir fait un véritable effort concernant les traces de doigts, qui se voient bien moins que l’année dernière.

C’est au dos que l’on peut voir le module photo, composé de trois capteurs. Ces derniers ne dépassent quasiment pas du smartphone, ce qui permet de le poser sur une table sans qu’il ne soit bancal. Au-dessus du module photo se trouve un petit flash.

Dos Sony Xperia 10 VLe dos du Xperia 10 V

Vous l’aurez sans doute remarqué, c’est exactement le même design que l’année dernière. Sony a, pour ainsi dire, repris exactement le même châssis, au moindre détail près. Et cela ne concerne pas que le dos.

En effet, le smartphone possède les mêmes bords plats très légèrement arrondis que ceux que l’on trouvait sur le Xperia 10 IV. À droite, on peut toujours trouver les contrôles de volume ainsi que le bouton de verrouillage. Ce dernier fait également office de capteur d’empreintes.

Boutons Sony Xperia 10 VLes boutons de contrôle du Xperia 10 V, présents sur le côté droit

À gauche se trouve le tiroir SIM. Comme sur tous les smartphones Sony, ce dernier ne requiert pas d’outil pour être retiré. À la place, il peut être éjecté simplement avec votre ongle. C’est pratique si vous souhaitez changer rapidement de carte micro SD, puisque oui, le smartphone propose toujours cette fonctionnalité.

Sur le dessus il est possible de trouver un port Jack 3,5 mm, toujours appréciable sur un smartphone, surtout à ce prix. On n’a pas tous envie de payer cher une paire d’écouteurs sans-fil, il sera donc possible d’utiliser l’alternative filaire sans adaptateur. Enfin, rien ne vous empêche d’utiliser votre excellent Sony WH-1000XM5 si vous le souhaitez.

Jack Sony Xperia 10 VLe connecteur Jack 3,5 mm du Xperia 10 V

Concernant l’écran, ce dernier est au format 21:9. Cela explique le format particulièrement allongé du smartphone. Ses bords sont assez épais et accueillent deux haut-parleurs dirigés en façade. Ces derniers devraient, théoriquement, permettre d’obtenir un meilleur ressenti sonore.

Nous avons déjà commenté sur l’aspect allongé de ce Sony Xperia 10 V, mais voici ses dimensions complètes :

155 mm de longueur68 mm de largeur8,3 mm d’épaisseur

Les dimensions ne sont pas tout à fait les mêmes que l’année passée. On a gagné 2 mm en longueur et 1 mm en largeur. C’est dommage, puisque cela rend les coques de la génération précédente obsolètes.

Le poids est également très légèrement inférieur. Nous sommes sur 159 grammes, contre 161 pour le Xperia 10 IV. Les trois grammes de moins ne devraient, toutefois, pas être particulièrement remarqués.

Logo Sony Xperia 10 VLe logo Sony au dos du Xperia 10 V

Finissons toutefois par quelques mots sur le packaging. Pour 450€, on n’achète que le smartphone, sans câble ni chargeur. C’est indécent, réellement. Quand on met 1000€ dans un smartphone, en rajouter 30 pour un chargeur n’est pas problématique. Ici, 30€, ça représente déjà une bonne fraction du prix.

Ainsi, le Sony Xperia 10 V est toujours un smartphone à l’esthétique simple, sobre et avec un format original. Cependant, j’aurais aimé ne pas avoir à répéter ce que j’avais déjà dit l’année dernière, mot pour mot. On est vraiment sur exactement le même design, à 3 mm près.

Caractéristiques du Xperia 10 V

ModèleSony Xperia 10 VLogicielAndroid 13ProcesseurSnapdragon 695 5GRAM8 GoProcesseur graphique (GPU)Adreno 619Capacité de stockage128 GoTaille d’écran6,1 poucesDéfinition1080 x 2520 pixelsDensité de pixels457 PPPAppareil photo dorsal48 MP principal8 MP grand-angle8 MP téléphotoAppareil photo frontal8 MPVidéo1080p@30FPSWi-Fia/b/g/n/acBluetooth5.1Compatible 5GOuiNFCOuiCapteur d’empreintesOuiReconnaissance facialeOuiConnectiqueUSB-CCapacité de la batterie5000 mAhÉtanchéitéIP65/68Poids159 grammes

Performances du Xperia 10 V

Si Sony n’a pas pris de risques sur le design, ils n’ent ont malheureusement pas pris non plus sur les performances. On retrouve exactement le même SoC que l’année dernière, ce qui est fort dommage. C’était déjà le point noir du Xperia 10 IV, pourquoi le remettre dans le Sony Xperia 10 V ?

Enfin, le SoC qu’intègre ce Xperia 10 V est un Qualcomm Snapdragon 695 5G, avec un processeur octacore composé de :

2 cœurs Kyro 660 @ 2,2 GHz6 cœurs Kyro 660 Silver @ 1,7 GHz

Concernant le GPU, il s’agit toujours du Adreno 619. Il sera donc suffisamment performant pour les tâches du quotidien, mais assez juste pour du gros gaming. Il devrait toutefois suffire à propulser l’interface d’Android, contrairement à ce que l’on trouve sur le Nokia C22.

Pour ce qui est de la mémoire vive, là il y a du changement. Si l’on trouve toujours un variant 6 Go, comme l’année passée, Sony propose également un Xperia 10 V équipés de 8 Go. Cela vous permettra de lancer davantage d’applications et de pouvoir mieux pratiquer le multitâche, ce qui est toujours appréciable.

Finalement, pour le stockage, l’appareil dispose toujours d’une puce UFS de 128 Go, ce qui est toujours regrettable. Même les smartphones les moins chers proposent mieux, avec le Realme 9i 5G, équipé de UFS 2.2.

L’année dernière, on parlait de spécifications techniques justes pour un smartphone à ce prix. Cette fois, je pense que l’on peut dire que c’est un choix osé de la part de Sony. J’aurais vraiment aimé voir une mise à jour des caractéristiques afin d’avoir entre les mains un smartphone plus performant.

Le choix est sans doute inspiré d’Apple, qui n’a pas mis à jour son SoC sur les iPhone 14. Cependant, si Apple peut se permettre de le faire, c’est parce que leurs puces sont extrêmement puissantes et, surtout, avec des performances haut de gamme. Ce n’est pas nécessairement le cas de ce Snapdragon 695.

Performances CPU

Sans surprise, on obtient les mêmes scores que l’année dernière, avec un Xperia 10 V qui est quelque peu décevant. En même temps, nos attentes n’ont jamais été élevées de la part de ce Snadrapgon 695 5G

Sony Xperia 10 VSony Xperia 10 IVPixel 7aGeekBench Single Core6456361460GeekBench Multi Core198518603646Antutu CPU122735122631225958PerformanceTest Cross Platform7189717715079

Le smartphone peine à dépasser les 1900 points en multicœur sur Geekbench 6, ce qui n’est vraiment pas incroyable. Pour référence, le Pixel 7a propose près de 4000 points sur le même benchmark.

Performances RAM et Stockage

Notre Sony Xperia 10 V dispose de 6 Go de RAM et 128 Go de stockage. Ce dernier peut être étendu à l’aide d’une carte microSD. La RAM, quant à elle, ne propose pas la fonction SWAP.

Pour ce qui est des performances, ce n’est pas particulièrement mauvais du côté de la RAM. Les vitesses sont suffisamment élevées pour pratiquer du multitâche et ne pas ressentir de lenteurs. Cependant, ce n’est rien d’exceptionnel pour autant.

Sony Xperia 10 VSony Xperia 10 IVPixel 7aRAM – Vitesse en lecture2914 Mo/s2912 Mo/s2939 Mo/sRAM – Vitesse en écriture2908 Mo/s2905 Mo/s3113 Mo/sLatences34,7 ns33,5 ns51,7 nsStockage – Vitesse en lecture (Performance Test)
224 Mo/s285 Mo/s721 Mo/sStockage – Vitesse en écriture (Performance Test)
272 Mo/s291 Mo/s465 Mo/sStockage – Vitesse en lecture (CPDT)286 Mo/s—1290 Mo/sStockage – Vitesse en écriture (CPDT)486 Mo/s—167 Mo/s

Pour ce qui est du stockage, en revanche, on a clairement vu mieux. Le choix de Sony d’économiser sur ce point-là est vraiment questionnable, surtout quand la concurrence propose bien mieux pour le même prix.

Performances GPU

À nouveau sans surprise, le Adreno 619 du Sony Xperia 10 V est tout juste convenable. Il fait du mieux qu’il peut et conviendra parfaitement pour propulser l’interface Android. Il sera même possible de jouer à quelques jeux légers, avec des graphismes simples.

Sony Xperia 10 VSony Xperia 10 IVPixel 7aSling Shot409240987192Sling Shot Extreme29482942MAXWild Life120612165646Wild Life Extreme3603621854Wild Life Stress Test120412215520Wild Life Extreme Stress Test3623641675Antutu GPU105887105889193279

Nous pouvons toutefois relever que le smartphone chauffe assez peu, ce qui est assez agréable. Cela se traduit également en des performances constantes et un smartphone qui ne se ralentit pas pour éviter la surchauffe lors d’un usage prolongé.&

Écran du Xperia 10 V

L’écran du Sony Xperia 10 V est doté d’une dalle OLED de 6,1 pouces de diagonale. Celle-ci supporte jusqu’à 1 milliard de couleurs, ce qui est un point positif. La présence d’OLED sur un smartphone relativement accessible est toujours appréciable.

Cette dalle est d’une définition de 2520 x 1080 pixels, soit de la FullHD+ au format 21:9. C’est assez standard et également ce que l’on trouve sur la plupart des smartphones de nos jours. Sur cette taille, cela nous amène à une densité de pixels de 449 PPP, ce qui est excellent.

Côté luminosité, nous sommes à environ 1000 nits en pic, ce qui est un net progrès par rapport à l’année précédente. L’écran est relativement bien visible dans toutes les conditions, bien qu’il faudra ajuster la luminosité à fond assez souvent.

Ecran Sony Xperia 10 VL’écran 21:9 du Xperia 10 V

Ce qui nous déçoit, c’est le taux de rafraîchissement. Ma règle, c’est qu’à plus de 350€, le 90 Hz est une obligation. Beaucoup de smartphones peuvent le faire, alors pourquoi pas tous ? OLED ou pas, le 60 Hz a du mal à passer en 2023.

Enfin, on peut se rassurer avec la couverture cette fois complète du gamut DCI-P3. Le Xperia 10 IV se contentait de 97%, cette fois nous sommes à 100%. Cela ne garantit pas des couleurs précises, mais simplement leur nombre, plus élevé.

Comme toujours, il est possible d’ajuster la température des couleurs depuis les réglages. Il est également possible de basculer entre un mode vif, aux couleurs éclatantes, et un mode standard qui se concentre davantage sur la précision.

Angles de vision Sony Xperia 10 VLes angles de vision de l’écran du Xperia 10 V

À l’usage, l’écran du Sony Xperia 10 V est fortement handicapé par son taux de rafraîchissement trop bas. Quand on est habitué à du 90 Hz, le retour sur du 60 Hz fait vraiment mal. C’est vraiment quelque chose qu’il faut changer sur le prochain modèle.

Le format 21:9 demande un certain temps d’adaptation. Tout est très haut, ce qui est perturbant aux premiers abords. Des bandes peuvent également être visibles sur la plupart des vidéos, que ce soit sur YouTube ou autre.

Globalement, si l’écran n’est pas à jeter, il reste en dessous de nos attentes, particulièrement en ce qui concerne la fréquence de rafraîchissement.

Appareil photo du Xperia 10 V

Les smartphones Sony sont reconnus pour leur capacité photo. Vous pouvez donc comprendre notre surprise face aux résultats assez moyens que proposent les caméras incluses dans ce smartphone.

Le Xperia 10 V dispose de trois appareils photo à l’arrière, soit un capteur principal de 48 MP, un capteur ultra grand-angle de 8 MP ainsi qu’un capteur téléphoto, lui aussi de 8 MP. Ils disposent tous d’une ouverture f/2.2, sauf le capteur principal qui est à f/1.8.

Module photo Sony Xperia 10 VLes trois capteurs photo au dos du Xperia 10 V

En ce qui concerne la caméra à l’avant, cette dernière dispose d’un capteur d’une résolution de 8 MP, avec une ouverture f/2.0 ainsi qu’une focale de 27 mm, ce qui fera des selfies tout de même assez serrés.

L’application caméra propose des fonctionnalités telles que :

Le mode nuitLe mode RalentiLe mode portraitDes filtres créatifsUn mode manuelLes photos panoramiques

Le mode manuel vous propose davantage de contrôle sur des paramètres comme les ISO, la vitesse d’obturation ainsi que la compensation d’exposition. Il est également possible de régler manuellement le focus ainsi que la balance des blancs.

Le mode portrait vous permet de choisir la distance de l’objet, à la façon d’une bague de focus sur un objectif d’appareil photo. Cela permet d’apporter plus de granularité à un mode qui est, habituellement, entièrement automatique.

Photo automatique

Pour le coup, si sur la plupart des points le Sony Xperia 10 V n’évoluent en rien par rapport à la génération précédente, on ne peut vraiment pas en dire autant pour la photo. Le nouveau capteur principal, d’une résolution bien plus importante, fait du très bon travail.

Les photos prises avec un smartphone Sony sont rarement les plus populaires. Elles n’ont pas ce look contrasté, éclatant, que peut proposer le Huawei P60 Pro par exemple. À la place, on trouve des photos qui se concentrent sur la précision des couleurs, ainsi qu’une restitution naturelle des conditions lumineuses.

Pour les couleurs, c’est réussi. Il faudra faire un peu de retouche pour que les clichés soient “instagrammables”, en rendant les couleurs très légèrement plus éclatantes. Cependant, elles sont plus que précises. Concernant la luminosité, j’aurais parfois aimé une plage dynamique un peu plus grande, mais ça reste très bon.

Niveau piqué, c’est très bon. La différence par rapport au capteur de l’année précédente est nette et, surtout, facilement remarquable. C’est un smartphone plus que capable en photo, surtout si vous aimez faire un peu de retouche.

Photo zoom

Le Sony Xperia 10 V dispose d’un capteur téléphoto, pourtant souvent boudé sur les smartphones dans cette gamme de prix. C’est, pour le coup, un ajout que j’apprécie beaucoup. Je trouve ce dernier bien plus utile que le capteur grand-angle, même si idéalement on doit avoir les deux.

La résolution de ce dernier est moindre, à seulement 8 MP. La transition depuis le capteur principal se fait ressentir. La qualité des clichés en zoom est loin d’être remarquable, mais elle n’est pas insatisfaisante pour autant. C’est un peu mieux que du zoom digital, mais pas incroyable non plus.

L’avantage du téléphoto, c’est qu’on peut zoomer plus loin avec une perte de qualité moindre. Dans le cas de ce Xperia 10 V, il est possible d’aller jusqu’à x10, ce qui n’est pas si impressionnant considérant les x8 du Pixel 7, par exemple. Cependant, la qualité reste linéaire, peu importe le zoom.

Le ressenti est similaire concernant le capteur grand-angle. Comme le téléphoto, ce dernier est d’une résolution de 8 MP et est nettement inférieur au capteur principal. Cependant, les photos qu’il prend ne sont pas mauvaises, bien que la faible résolution peut se faire ressentir dans les détails. Enfin, on ne prend pas de photo en grand-angle pour les détails.

Globalement, que ce soit en automatique ou en zoom, Sony a fait d’importants progrès sur les capacités photo, surtout par rapport au modèle précédent. Celui-ci était indécent, surtout venant de la marque qui fournit tous les capteurs photo pour presque tous les smartphones du marché.

Vidéo

Nous parlons rarement de la qualité vidéo sur les smartphones Android, simplement car c’est plus ou moins à chaque fois la même chose. La qualité est décente pour des souvenirs de famille, mais inexploitable pour quoi que ce soit d’important.

Cependant, je pense qu’il est important de mentionner le sujet sur ce Sony Xperia 10 V. En effet, il est limité à 1080p, 30 fps. En 2023, c’est inacceptable. Le pire dans l’histoire, c’est que le capteur pourrait filmer à une résolution plus élevée, ou au moins un framerate plus important. La limitation vient donc du SoC.

Non seulement le choix indécent de Sony d’utiliser le même SoC que l’on critiquait l’année passée rend le smartphone lent, il l’empêche de tirer pleinement parti de ses capacités en vidéo. Une grosse remise en question de la part de l’équipe de conception doit être mise en place, car c’est vraiment honteux, surtout venant d’une marque comme Sony.

Interface du Xperia 10 V

Sony fait partie des rares marques à maintenir l’aspect Android “Stock” dans son interface, et le Sony Xperia 10 V n’est pas une exception. À chacun ses goûts et ses couleurs évidemment, mais pour le coup, j’apprécie beaucoup. Cela va de pair avec l’aspect “smartphone pour enthousiastes” que dégage la marque.

Interface Sony Xperia 10 V

Ainsi, pas de menus redesignés, pas d’icônes changées, pas d’expérience customisée. La grande majorité du système, si ce n’est quelques détails, propose l’expérience d’utilisation par défaut d’Android.

J’apprécie le petit nombre d’applications préinstallées. Essentiellement, on ne trouve rien d’autre que le Play Store et quelques applications Google, comme le téléphone ou l’application Messages. On ne peut pas en dire autant pour tous les smartphones, comme le Honor Magic 5 Pro, par exemple.

Interface Sony Xperia 10 V

Concrètement, la navigation est fluide, l’expérience est basique, mais plaira à ceux qui recherchent une interface simple et sobre et l’absence d’un nombre important d’applications préinstallées vous permettra de profiter pleinement du stockage interne.

Qualité sonore du Xperia 10 V

Niveau qualité sonore, nos attentes sont tout de même assez élevées. Rares sont les smartphones qui dédient autant de place à leurs haut-parleurs et qui s’entêtent à les mettre en façade pour proposer la meilleure expérience. Et pourtant, Sony le fait sur le Xperia 10 V.

Il ne faut pas en attendre trop non plus. Ça reste un smartphone, abordable et compact qui plus est. En somme, en dessous de 150 Hz, on n’entend rien. À 150 Hz, on perçoit un pic avec une redescente entre 200 et 400 Hz puis une remontée progressive, atteignant un plafond vers les 600 Hz. Au-delà, nous manquons de matériel et de précision auditive pour nous prononcer, outre le fait de confirmer que les fréquences sont audibles.

Bordure supérieure Sony Xperia 10 VLa bordure supérieure du Xperia 10 V avec sa caméra frontale et un des deux haut-parleurs

En termes plus humains, le son est assez fin. Les seules fréquences que l’on entend réellement sont les médiums et les aiguës, avec un tout petit pic dans les basses, qui n’a pas de réelle conséquence.

Alors, la majorité des instruments et des voix se trouvent dans les médiums et les aiguës, ce qui fait que tout devrait être entendu correctement, cependant, l’absence de basses donne au son une sensation de finesse. Il manque de corps, de support.

Haut-parleur Sony Xperia 10 VLa bordure inférieure du Xperia 10 V, avec son imposant haut-parleur

Concrètement, c’est pas mal pour un podcast ou pour une série où le son n’est pas primordial. Techniquement, les films à fort dialogue devraient être très agréables à écouter, puisque l’absence de basses dégagera les voix. Cependant, pour la musique, vous pouvez oublier.

Notons tout de même que les haut-parleurs en façade permettent d’obtenir une spatialisation étonnante pour un smartphone pourtant plutôt petit. Cela nous fait regretter encore plus que presque toutes les marques aient abandonné ce concept.

Connectivité du Xperia 10 V

Côté connectivité, à nouveau nous avons assez peu d’évolutions sur ce Sony Xperia 10 V. En effet, tous les composants internes sont identiques à l’année précédente, si ce n’est pour les capteurs photo du coup.

On trouve toujours de la 5G, fort heureusement puisque c’est mentionné dans le nom du SoC. Toutes les fréquences importantes sont supportées, dont la fréquence de cœur de la 5G en France.

2G850/900/1800/19003G1, 4, 5, 84G1, 3, 4, 5, 7, 8, 20, 28a, 28b, 38, 39, 40, 415Gn1, n3, n7, n8, n28a, n28b, n38, n41, n77, n78, n79

Pour ce qui est du Wi-Fi, on ne trouve que du Wi-Fi 5 ac. Pas de Wi-Fi 6, encore moins de Wi-Fi 6E. C’est dommage en 2023, bien qu’on puisse encore l’accepter sur un milieu de gamme. Ceci étant dit, l’année prochaine, j’attends au moins du Wi-Fi 6.

Pour connecter vos écouteurs, il faudra encore se contenter du Bluetooth 5.1. Pour le coup, c’est regrettable, puisqu’il ne sera pas possible de profiter des améliorations en termes d’efficience et de qualité sonore, introduites avec le Bluetooth 5.2. Enfin, il reste possible d’utiliser les codecs aptX HD et aptX Adaptive. Le smartphone dispose de la NFC.

Connecteur USB-C Sony Xperia 10 VLe connecteur USB-C sous le Xperia 10 V

 

Quant aux connecteurs physiques, on trouve dans un premier temps un USB-C aux vitesses USB 2.0. C’est assez lent, mais pas non plus critique. Plus grand monde ne connecte son smartphone à son ordinateur.

Il est également possible d’observer un connecteur Jack 3,5 mm, pour le coup assez important sur un smartphone à ce prix. Il vous permettra de profiter d’écouteurs de meilleure qualité pour un prix moindre et, surtout, d’une consommation énergétique plus basse par rapport au Bluetooth 5.1.

C’est donc une année de plus avec un modem démodé que devra subir la cinquième édition du Sony Xperia 10. C’est quelque chose qui doit absolument changer sur la prochaine génération.

Autonomie du Xperia 10 V

L’autonomie était déjà excellente sur la génération précédente, elle est toujours aussi bonne cette année. La capacité de la batterie est inchangée, nous sommes toujours sûrs du 5000 mAh, qui est le standard sur un smartphone Android de nos jours.

On peut largement atteindre les plus de 24 heures de temps d’écran, avec un usage pas trop intensif. On n’est pas loin des 27 heures promises par l’iPhone 14 Pro Max, qui coûte pourtant bien plus cher.

Connecteur USB-C Sony Xperia 10 VLe connecteur USB-C du Xperia 10 V

Cette grande autonomie est, en partie, permise par les composants à ultra basse consommation. Ils ne sont pas très performants, certes, mais cela leur permet d’être très peu énergivores. Le résultat est donc une autonomie digne de ce nom.

Pour la recharge, celle-ci est significativement plus rapide que l’année précédente. Elle reste toutefois assez lente dans la globalité des choses, on est loin des 150W de Realme et autres constructeurs chinois. Enfin, au moins la recharge ne prendre pas 4 heures.

En somme, l’autonomie est toujours le point fort du Sony Xperia 10 V. Cette fois, la recharge n’est même pas si lente, ce qui est fortement apprécié.

Verrouillage et sécurité

Le Sony Xperia 10 V est équipé d’un capteur d’empreintes, positionné sous le bouton de verrouillage, présent sur le côté droit du smartphone. C’est, à nos yeux, le meilleur choix pour les smartphones d’entrée et milieu de gamme.

Ce capteur est rapide et précis. En même temps, il s’agit d’une technologie que l’on utilise et que l’on ne cesse de développer depuis plusieurs années quand même.

Module photo Sony Xperia 10 VLe module photo du Xperia 10 V

Sony propose également la fonctionnalité Smart Lock, qui maintiendra le smartphone déverrouillé si vous vous trouvez à proximité de votre montre connectée, ou bien si vous êtes chez vous. Si l’idée n’est pas mauvaise, nous vous déconseillons d’activer le déverrouillage automatique en fonction de votre position géographique, pour des raisons évidentes de sécurité.

On ne trouve pas de reconnaissance faciale sur ce smartphone et, en réalité, tant mieux. S’il était présent, ce dernier s’appuyait sur une simple comparaison de photos, soit rien de bien sécurisé.

Ce choix va sûrement déplaire à plus d’un, mais nous saluons Sony pour avoir privilégié la sécurité, avant de proposer davantage de fonctionnalités. Enfin, tout de même, pour un maximum de sécurité, n’utilisez pas Smart Lock.

Test Sony Xperia 10 V : Avis

Le Sony Xperia 10 V semble être une nouvelle génération proposée par le constructeur simplement dans le but de créer un nouveau smartphone. Quand les seules différences par rapport à l’année précédente c’est un meilleur capteur photo et un écran plus grand de 0,1 pouce, peut-on réellement parler d’une nouvelle génération ?

Le choix du SoC est indécent et bride les capacités du smartphone, tant en termes de performances brutes que dans ses capacités vidéo. Finalement, ne pas inclure de chargeur, sur un smartphone milieu de gamme, ça ne passe pas du tout.

Si vous voulez réellement d’un Sony Xperia 10 V, il est disponible au prix de 450€. C’est beaucoup trop cher pour des spécifications datées, un écran seulement 60 Hz et un smartphone dont le seul réel point fort semble être l’autonomie.

Source : https://charlestech.fr/test-sony-xperia-10v/

Auteur :

Date de Publication : 2023-07-17 13:26:45

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . +