Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix

Les smartphones proposant la 5G, un écran 90 Hz et une triple caméra sont nombreux dans la fourchette de prix supérieure. Realme propose désormais ces fonctionnalités pour un PDSF de seulement 199 euros (~ 199 $) sous la forme du Realme 8 5G.

Il est évident que le client doit faire des compromis sur ce prix. Mais où sont-ils et quelle est leur gravité ?

Caractéristiques

Système opérateur:
Android 11 / Realme UI 2.0

Afficher:
6,5″, 2400×1080 pixels, IPS, 60/90 Hz, 405 PPI

Caméra (arrière) :
48,0 MP, f/1,8, AF à comparaison de phase, flash LED, EIS, vidéos à 1080p/30 ips (appareil photo 1) ; Objectif macro 2,0 MP, f/2,4 (appareil photo 2) ; 2,0MP, f/2,4, monochrome (appareil photo 3)

Caméra (avant) :
16,0MP, f/2.1, EIS, vidéos à 1080p/30fps

Interfaces :
USB-C 2.0 (OTG), prise jack 3,5 mm, WiFi-5 (802.11a/b/g/n/ac), Bluetooth 5.1, NFC, GPS

Capteurs :
Accéléromètre, gyroscope, capteur de proximité, capteur de lumière, boussole, capteur d’empreintes digitales (sur le côté, dans le bouton power)

SoC :
Mediatek Dimensité 700, 64 bits

CPU:
2 Cortex-A76 à 2,20 GHz + 6 Cortex-A55 à 2,00 GHz

GPU :
Mali-G57 MC2

RAM:
4 Go / 6 Go (unité de test) / 8 Go

Mémoire:
64 Go / 128 Go (appareil de test) UFS 2.1 (environ 13 Go occupés par le système d’exploitation)

Batterie:
5 000 mAh, installé en permanence, charge filaire de 18 watts

Dimensions:
162,5 x 74,8 x 8,5 mm

Certificat de protection :

Poids:
185g

Insertions :
2x nano SIM + 1x microSD (les deux emplacements SIM sont compatibles 5G)(MicroSD avec max. 1 To)

Couleurs disponibles:
Supersonic Blue, Supersonic Black (unité de test)

Prix:
Prix ​​non disponible * (unité de test)

Contenu de la livraison

Dans une simple boîte orange, le Realme 8 5G arrive au client.

A l’intérieur, en plus du smartphone, se trouvent une simple coque transparente en TPU, un chargeur avec alimentation 9 V / 2 A, un câble USB-C vers USB-A, l’outil d’éjection SIM, ainsi qu’un manuel et des consignes de sécurité. De plus, le fabricant applique un protecteur d’écran en usine.

Fabrication et conception

Le grand écran de 6,5 pouces couvre presque toute la face avant du 8 5G. Il n’est interrompu que par un trou dans le coin supérieur gauche, où se trouve la caméra frontale de 16 MP. Au-dessus se trouve toujours l’écouteur, qui ne fait pas office de haut-parleur supplémentaire pour un effet stéréo.
Les bords de l’écran s’avèrent relativement étroits, seul le cadre inférieur épais semble un peu déplacé, mais cela reste correct compte tenu du prix.

Le bouton d’alimentation a été placé sur le côté droit, qui implémente également un capteur d’empreintes digitales. Il reconnaît les empreintes digitales de manière très fiable et déverrouille l’appareil en un rien de temps. Seuls les gauchers, dont l’auteur, pourraient être insatisfaits de l’emplacement du capteur.

La bascule de volume se trouve sur le côté gauche et possède un point de pression tactile et ferme. Au-dessus se trouve le plateau SIM. Il accueille jusqu’à deux cartes nano-SIM et une carte micro-SD en même temps (triple slot).

Une prise jack 3,5 mm, un microphone, un port USB 2.0 et un haut-parleur se trouvent en bas.

Le dos, tout comme le cadre, est entièrement en plastique. Visuellement, il est plutôt sobre, mais il se démarque clairement sur le plan haptique des smartphones dotés d’un dos en verre. Le panneau arrière du 8 5G est assez mou et peut être légèrement enfoncé, et il grince également légèrement lorsqu’il est tordu. Cela semble un peu bon marché, mais cela ne devrait pas poser de gros problèmes pour les utilisateurs qui utilisent un étui de protection.
Cela vaut généralement la peine d’installer un boîtier car le plastique attire comme par magie les empreintes digitales.

En haut à gauche du dos se trouve le réseau de caméras qui, à première vue, se compose de quatre capteurs.

Un examen plus attentif, cependant, révèle qu’il y a un logo « AI » en haut à droite de l’objectif ; ainsi, le Realme 8 5G n’est livré qu’avec trois caméras arrière.
Le flash est toujours situé sous les capteurs.
En raison de la disposition décalée du réseau, qui dépasse loin du boîtier, le smartphone vacille lorsque vous le posez sur la table sans étui de protection. Même dans le boîtier fourni, l’élévation saillante de la caméra n’est pas complètement éliminée.

Logiciel, performances et autonomie de la batterie

Realme s’appuie sur Realme UI 2.0 hautement personnalisé sur le 8 5G, qui repose sur Android 11. Les services Google, y compris le Play Store, sont installés par défaut.
Le correctif de sécurité de l’échantillon d’examen date de début mars 2021 et est donc obsolète.
Cependant, non seulement l’état des correctifs est ennuyeux, mais aussi les nombreux bloatwares préinstallés. Cela inclut Netflix, diverses applications Amazon, Facebook, Twitter et Booking. À l’exception de Netflix, les applications peuvent être désinstallées sans aucun problème, mais une installation du système d’exploitation plus compacte et sans surcharge aurait été préférable.

La version Android d’Extrême-Orient offre de très nombreuses fonctionnalités supplémentaires par rapport à Android d’origine. Il s’agit par exemple d’un mode jeu, censé garantir les meilleures performances possibles dans les jeux, et d’une calculatrice, qui peut convertir des unités de mesure et des devises en plus des opérations arithmétiques normales.
Malheureusement, certaines applications système supplémentaires ne peuvent même pas être désactivées.
Realme UI propose également de nombreux paramètres et options de personnalisation, mais les paramètres sont parfois très alambiqués, ce qui rend le système d’exploitation déroutant et encombré. Cependant, vous devriez être capable d’y faire face après une période d’adaptation.

Le Mediatek Dimensity 700 fonctionne rapidement et vous donne rarement envie de plus de performances. Les applications fonctionnent correctement et les micro-bégaiements se produisent rarement. L’écran 90 Hz et la mémoire de travail de 6 Go contribuent également à une expérience utilisateur rapide.
La qualité graphique doit être réduite dans les jeux 3D modernes, par exemple Call Of Duty Mobile ou PUBG Mobile, mais ils fonctionnent correctement. Le realme ne chauffe que marginalement dans ce cas.

Marque 3D de la vie sauvage
1106 points

AndroBench séq. lire
992,69 Mo/s

AndroBench séq. écrire
280,98 Mo/s

AndroBench Rand. lire
55 135 IOPS

AndroBench Rand. écrire
51 859,58 IOPS

Insertion SQLite AndroBench
4 034,59 RPS

Mise à jour d’AndroBench SQLite
4 093,97 RPS

AndroBench sqlite supprimer
5 940,55 RPS

Processeur Geekbench 5 (mono/multicœur)
575 / 1 791 points

Calcul Geekbench 5 (Vulcain)
1 468 points

Performances de PC Mark 3.0
11 498 points

L’autonomie de la batterie est convaincante. Ainsi, le stockage d’énergie de 5 000 mAh a fourni une durée moyenne d’utilisation de l’écran de 11 à 12 heures (sans 5G) lors du test ; suffisant pour deux à trois jours d’utilisation. Le GPS pour la navigation, Reddit, Discord, Firefox et Signal ont été utilisés.
En un peu moins de 2 heures et 20 minutes, l’adaptateur secteur inclus charge la batterie de 0 à 100 %.

Écran, caméra et multimédia

L’écran IPS de 6,5 pouces, presque sans cadre, a une résolution de 2 400 x 1 080 pixels (rapport d’aspect 20:9) et peut fonctionner à des taux de rafraîchissement de 60 ou 90 Hz. Il existe également un mode adaptatif qui ajuste automatiquement la fréquence d’affichage au contenu en cours de lecture ; par exemple, 90 Hz est utilisé dans les jeux, mais seulement 60 Hz dans les films pour réduire la consommation d’énergie. Cette commutation entre les fréquences fonctionne parfaitement au quotidien et l’utilisateur ne remarque rien.

Malheureusement, l’affichage n’est pas aussi bon en termes de contraste. Des niveaux de noir parfaits au niveau AMOLED ne sont techniquement pas possibles pour les écrans LCD, mais l’écran Realme offre un contraste assez faible et souffre d’un saignement de rétroéclairage sur le bord inférieur. De plus, une légère brume grise se forme autour du trou de perforation, qui est discrètement visible notamment sur des fonds clairs.
La stabilité de l’angle de vision est d’un niveau élevé. Le contenu de l’écran est clairement reconnaissable et sans écarts de couleurs majeurs, même sous des angles aigus.
Les couleurs sont un peu sursaturées par défaut ; ceux qui le souhaitent un peu plus modéré peuvent sélectionner un deuxième profil de couleur avec une intensité plus faible dans les paramètres. Cependant, cela semble déjà trop pâle.
L’écran peut également être bien lu à l’extérieur. Ce n’est qu’en plein soleil qu’il est très fatiguant de reconnaître le contenu.
Grâce au contrôle automatique de la luminosité, réactif et fiable, un réajustement régulier de la luminosité de l’écran est presque obsolète ; cependant, un réglage manuel occasionnel peut devoir être effectué.
Le Realme 8 5G peut également lire Netflix, Prime Video et d’autres contenus protégés par DRM en Full HD grâce à la certification Widevine-L1.

L’unique haut-parleur installé en dessous émet un son assez fin et pauvre en basses. Il ne faut pas s’attendre à des miracles vu le prix, mais il existe des smartphones dans cette catégorie qui proposent des haut-parleurs stéréo, par exemple le Poco X3.
Les amis des appareils de sortie audio filaires ne repartiront pas les mains vides avec le 8 : un son riche et puissant est émis depuis la prise jack 3,5 mm.
Les appels téléphoniques ne posent pas de problème au Realme ; la qualité de la réception, du microphone et de la voix est de haut niveau.

Deux des trois capteurs de caméra orientés vers l’arrière ; les caméras monochromes et macro ont une utilité douteuse. Les images de l’appareil photo macro 2 MP sont assez floues et donc peu exploitables.

Le capteur monochrome est utilisé pour déterminer les informations de profondeur afin de créer un effet bokeh dans les photos de portrait. Cependant, cela peut désormais également être résolu via un logiciel.

Le mode portrait du Realme 8 5G en action.

L’appareil photo principal, stabilisé électroniquement, prend des images avec une bonne plage dynamique, une reproduction des couleurs légèrement sursaturée et une netteté moyenne. Cependant, les structures fines sont floues dans la bouillie de pixels. Les images deviennent alors quasiment inutilisables lorsque le zoom est activé.
Les sujets sont généralement mis au point rapidement grâce à la mise au point automatique précise.
Néanmoins, la qualité photo est d’un bon niveau compte tenu du prix.

Dans des conditions de faible luminosité, le mode nuit peut être utilisé. Cela fonctionne de manière satisfaisante au crépuscule, mais de nombreux détails sont perdus la nuit.

Le Realme 8 5G peut enregistrer des vidéos en FullHD avec 30 FPS maximum, à la fois via la caméra avant et arrière. Au moins QHD (2560 x 1440 pixels) peut être réglé pour la caméra arrière via OpenCamera.
Les vidéos enregistrées sont assez floues, mais fonctionnent correctement, sans sauts d’images. La stabilisation électronique fonctionne dans une certaine mesure, mais elle ne réduit pas vraiment les secousses. La reproduction des couleurs et la balance des blancs sont acceptables.
Le microphone enregistre clairement la parole, mais il est sensible au bruit du vent.

Le capteur frontal de 16 MP offre des images passables avec un niveau de détail acceptable et des tons chair riches dans des conditions d’éclairage optimales. Le mode beauté, qui est souvent utilisé sur les caméras frontales des appareils d’Extrême-Orient et adoucit artificiellement les images, est désactivé par défaut.
Dès que la lumière ambiante est moins favorable, les clichés deviennent vite trop sombres et le contraste chute fortement.

Les performances du WLAN, du Bluetooth et du GPS sont au niveau des standards de la catégorie.

Test GPS

Conclusion

Il n’est pas surprenant qu’un smartphone compatible 5G avec un PDSF de 199 € doive économiser de l’argent. Heureusement, Realme a surtout appliqué le stylo rouge là où ça fait le moins mal.

Le boîtier en plastique d’apparence quelque peu bon marché, la quantité généreuse de bloatware préinstallés mais pour la plupart désinstallables, l’interface utilisateur déroutante, le haut-parleur faible, l’éclairage quelque peu inhomogène et la faible luminosité de l’écran, ainsi que la bosse saillante de la caméra entrent dans la catégorie des défauts mineurs.
Le correctif de sécurité Android obsolète, associé au système d’exploitation peu clair et à la qualité vidéo inférieure à la moyenne de la caméra, sont plus graves.

Outre l’éclairage de l’écran et le profil de couleur qui pourraient être améliorés, l’écran fluide à 90 Hz est agréable et, associé au rapide Mediatek Dimensity 700, offre une bonne expérience utilisateur. En utilisant le SoC moderne, le Realme est compatible 5G avec jusqu’à deux cartes SIM simultanées et peut toujours contenir une carte MicroSD en même temps.
Grâce à la batterie très endurante et au faible poids de 185 g, le 8 5G peut facilement être utilisé longtemps d’affilée sans que l’homme ou la machine ne se fatigue.
De plus, l’acheteur bénéficie d’un package sans soucis avec les nombreux accessoires inclus ; il n’est pas obligé d’acheter une coque de protection ou un protecteur d’écran.

Dans l’ensemble, le Realme 8 5G offre beaucoup pour peu d’argent et mérite une recommandation. Cependant, la concurrence est rude ; Xiaomi propose le Redmi Note 10 5G* et le Poco M3 Pro 5G*, deux appareils équipés presque de la même manière que le Realme. Samsung propose également le Galaxy A22 5G*, un appareil peu coûteux prenant en charge la 5G et offrant une bonne couverture de mise à jour.
Il existe également une concurrence interne ; le Realme 8* (sans 5G) s’appuie sur un écran AMOLED (60 Hz), de meilleures caméras ainsi qu’un SoC différent au même PDSF.

Source : https://metatrone.fr/62620-test-realme-8-5g-la-5g-a-petit-prix/

Auteur :

Date de Publication : 2023-11-01 05:41:24

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix - Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix * Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix | Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix | Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix | Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix | | Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix | | Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix | Test Realme 8 5G – La 5G à petit prix