Test de la Pixel Tablet : retour gagnant pour Google

GoogleAds

La Pixel Tablet de Google débarque sur un marché où la concurrence a déjà bien creusé son sillon. Mais elle a un atout maître dans sa manche.

Après la Nexus de 7 pouces sortie (2012) et la Pixel Slate sous Chrome OS (2018), Google revient sur le marché des tablettes tactiles. Avec son écran de 11 pouces, une version « pure » d’Android comme les smartphones Pixel et une station d’accueil avec haut-parleur intégré qui la transforme en écran intelligent pour la maison connectée, la nouvelle Pixel Tablet se veut facile à utiliser au quotidien et à partager en famille. Une réponse à l’iPad d’Apple, aux tablettes Fire d’Amazon et Galaxy Tab de Samsung qui a de sérieux atouts à faire valoir.

La Pixel Tablet coûte​​ 679€ dans sa version de base avec 8Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. Elle est livrée avec la station d’accueil qui assure également sa recharge. La version avec 256 Go est à 799€.

Design soigné et ergonomie efficace

Le style de la Pixel Tablet rappelle fortement celui des écrans connectés Nest Hub de Google, avec ses bords arrondis et son dos au toucher soyeux que procure le revêtement en nanocéramique. Elle est disponible en deux finitions porcelaine et vert sauge élégantes et passe-partout. Les dimensions sont un peu plus grandes que celles de l’iPad 11 pouces (258 x 169 x 8,1 mm contre 248,6 x 179,5 x 7 mm) et la Pixel Tablet est également un peu plus lourde : 493 g contre 477 g. Mais la prise en main est agréable. Les boutons de volume et d’alimentation (qui fait également office de lecteur d’empreintes) sont situés sur le bord supérieur côté droit tandis que les quatre haut-parleurs, aux performances correctes, sont logés dans les bords latéraux. La tablette dispose d’un port USB-C qui permet de la recharger lorsqu’elle n’est pas placée sur la station d’accueil. Pas de prise casque mais une connexion Bluetooth 5.2 pour utiliser des écouteurs ou un casque sans fil.

© Marc Zaffagni

L’écran LCD de 10,9 pouces affiche 2 560 x 1 600 pixels au format 16:10 pour une densité de 276 pixels par pouce et un taux de rafraichissement de 60 Hz. Rien d’ébouriffant mais la qualité est irréprochable, tant pour regarder des vidéos sur les plateformes de streaming que pour profiter du mode cadre photo lorsque la Pixel Tablet est placée sur son dock. L’image est nette, lumineuse et les couleurs éclatantes.

© Marc Zaffagni

Pour 99 euros, Google propose une coque avec béquille orientable intégrée qui peut être utilisée avec la station d’accueil. Un accessoire que nous n’avons pas testé.

Station d’accueil : bien joué Google !

On loue souvent la capacité d’Apple à peaufiner l’expérience d’utilisation en poussant plus loin que ses concurrents l’harmonisation entre le matériel et les logiciels. On peut saluer l’inventivité de Google avec cette station d’accueil pour la Pixel Tablet qui fait complètement sens. A tel point que l’on se demande comment il se fait que personne n’ait eu cette excellente idée plus tôt.

© Marc Zaffagni

La tablette vient se fixer en position légèrement inclinée grâce à trois connecteurs magnétiques. La manœuvre est simple. Dès que l’on rapproche le connecteur magnétique au dos de la tablette du support de la station, elle vient s’y « coller ». Pour détacher la Pixel Tab, il faut la saisir et exercer un léger mouvement de levier avec le poignet afin de la libérer de la connexion magnétique. Rien de compliqué mais c’est un coup à prendre pour éviter de soulever d’un bloc la tablette et la station.

 

© Marc Zaffagni

Lorsqu’elle est posée sur ce dock, la Pixel Tablet se transforme en l’équivalent d’un Nest Hub. Elle fait office de cadre photo en affichant un diaporama qui puise dans les clichés personnels sur Google Photos. Elle peut lire de la musique grâce au haut-parleur intégré qui délivre un son assez puissant. C’est aussi une configuration idéale pour regarder un film en streaming, suivre une recette de cuisine ou converser en vidéo grâce à la webcam 8 mégapixels qui délivre une image HD de bonne qualité.

 

© Marc Zaffagni

En mode dock, la Pixel Tablet devient un centre de contrôle domotique qui, via l’application Google Home, permet de piloter les fonctions connectées de la maison. C’est d’ailleurs un accessoire idéal pour ceux qui possèdent déjà des équipements Nest : Nest Cam, Nest Learning Thermostat, Nest Doorbel, Nest Protect.

La station assure également la recharge de la tablette à 15W, avec une gestion intelligente qui maintient la charge à 90% pour éviter d’endommager la batterie. On regrette que son câble d’alimentation ne soit pas plus long pour offrir davantage de flexibilité d’installation.

 

© Marc Zaffagni

Performances : elle répond au doigt et à l’œil

La Pixel Tablet utilise le même processeur Google Tensor G2 que les derniers smartphones Pixel. Un gage de performance que nous n’avons pas pris en défaut au cours de notre essai. La tablette est réactive dans tous les cas d’usages, notamment en multitâche et en écran partagé entre deux applications. Les jeux présents sur Google Play fonctionnent sans accroc et l’on peut facilement utiliser les fonctions Gomme magique et Anti-flou dans Google Photos pour retoucher ses clichés. Par ailleurs, la tablette est compatible Chromecast, ce qui veut dire que l’on​ peut​ diffuser de la musique et des vidéos depuis son smartphone lorsqu’elle est sur la station d’accueil. Les appels vidéo via Google Meet sont satisfaisants, bien aidés par l’ajustement automatique de la luminosité dont nous avons pu mesurer l’efficacité dans une pièce mal éclairée.

© Marc Zaffagni

Nous évoquions en préambule la vocation familiale de la Pixel Tablet qui, outre cette station d’accueil, se partage facilement grâce à l’ajout de comptes utilisateur. À l’instar d’un Chromebook, il est possible d’ajouter des comptes supplémentaires et de basculer rapidement de l’un à l’autre. La tablette peut donc aisément servir à plusieurs personnes dans un foyer.

 

© Marc Zaffagni

Photo : le savoir-faire de Google

Bien que la photographie ne soit pas une fonction qui détermine l’achat d’une tablette, la Pixel Tablet est plutôt performante dans ce domaine. Elle bénéficie pleinement de l’expertise de Google dans le traitement d’image qui a fait la réputation des smartphones Pixel. Ainsi, le capteur 8 mégapixels à ouverture de ƒ/2 livre des clichés globalement bien exposés, détaillés et respectueux des couleurs. La caméra frontale, également de 8 mégapixels ƒ/2, prend des selfies corrects.

 

© Marc Zaffagni

 

Mode portrait avec la Pixel Tablet. © Marc Zaffagni

© Marc Zaffagni

 

© Marc Zaffagni

© Marc Zaffagni

Autonomie : mention très bien

Google ne communique ni sur la capacité de la batterie de la Pixel Tablet ni sur l’autonomie que l’on peut en attendre. Le constructeur se contente d’évoquer une « batterie adaptative longue durée». Nous avons pu constater que la tablette tient largement une journée d’utilisation en alternant de la navigation web, du streaming audio et vidéo ainsi que des appels vidéo. La présence de la station d’accueil change la donne en matière d’autonomie puisque, si l’on prend l’habitude d’y replacer la Pixel Tablet entre deux sessions, elle sera toujours « pleine ».

Face à la concurrence

La Galaxy Tab S8 se pose en rivale la plus directe de la Pixel Tablet tant en termes de prix que de prestations. La tablette Samsung a pour elle un écran 120 Hz et une autonomie excellent​e​, mais elle est plus lourde (503 g). Surtout, elle est livrée sans chargeur alors que le dock de la Pixel Tablet lui confère un net avantage. La MatePad Pro 11 pouces de Huawei est une alternative avec son bel écran Oled, un design réussi et de bonnes performances. Mais il lui manque les services Google et son autonomie laisse à désirer.

Voir les prix

Voir les prix

Conclusion

La Pixel Tablet est incontestablement réussie. Google n’a pas cherché à réinventer le concept mais l’a judicieusement peaufiné. De très bonne facture, elle offre toute la polyvalence et la convivialité que l’on peut attendre de ce type d’appareil. Ses performances la placent dans le haut du tableau. La station d’accueil est un coup de maître qui étoffe l’utilisation et donne à la Pixel Tablet une vocation familiale qui s’impose comme une évidence.

Image en une : Marc Zaffagni

Les plus qualité de fabrication, performances, appareil photo crédible, la station d’accueil pratique qui enrichit l’usage

Les moins longueur du câble de la station d’accueil, prix de la coque avec béquille

Source : https://www.cnetfrance.fr/amp/produits/test-google-pixel-tablet-39959858.htm

Auteur :

Date de Publication : 2023-06-26 18:00:00

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .