Sur la route du Tour de France, les conducteurs XPO assurent le transport

GoogleAds

De Bilbao à Paris, le Tour de France 2023 parcourt 3 405,6 km, entre le 1er et le 23 juillet. Derrière cet événement sportif international qui rassemble des millions de spectateurs et téléspectateurs, se cache un énorme travail d’organisation de transport et de logistique. Le groupe XPO engage une équipe de 70 personnes pour couvrir le Tour et transporter les 690 t de matériel nécessaire aux départs et arrivées. On a suivi Corinne et Damien, deux conducteurs routiers employés par le transporteur.

Ici à Bordeaux, se déroule la septième étape du Tour de France. Ce vendredi 7 juillet s’annonce mouvementé. L’arrivée du vainqueur est prévue entre 17h et 17h30. Depuis, la veille sur l’Esplanade des Quinconces, les panneaux d’affichage et la fan zone sont installés. Une première équipe XPO se positionne toujours la veille des courses pour faciliter le déploiement de tous les éléments nécessaires, (des barrières au mobilier préfabriqué des villages qui accueillent le public). Dans la nuit, elle est rejointe par une deuxième qui gère la ligne d’arrivée.

Tous les camions tournent avec du XTL (biogazole paraffinique de synthèse fabriqué à partir de déchets) à la place du diésel. Ce qui permet de baisser de 90 % les rejets de CO2 et de 30 % pour le Nox
Crédit photo : Christophe Barette

Ce vendredi, depuis 7h, le ballet des camions agite l’esplanade et les quais de la ville.

Routier et coordinateur XPO sur le Tour. Damien conducteur routier chez XPO depuis 18 ans et coordinateur sur le Tour, livre quelques explications :

“A la fin de l’étape du jour, les équipes commencent en fin d’après-midi, en général vers 18h ou 19h, par mettre en place les camions pour le chargement. Après l’arrivée des coureurs, les équipes remballent. Pendant près de 3 heures, nous chargeons les barrières de sécurité ou de publicité qui entourent les zones principales, comme celles réservée au protocole et au médical. Une fois chargé l’ensemble du matériel (barrières, podiums, arches, peinture signalétique, mobilier préfabriqué, équipements sonores et vidéo, etc.), les conducteurs prennent la route en direction de l’étape suivante”.

Une fois arrivés, en général vers 2 ou 3h du matin, les conducteurs peuvent alors se laisser porter dans les bras de morphée.

Dans la zone de vie de la caravane du Tour de France, l’équipe XPO peut se restaurer ou prendre une douche, passer un petit moment de repos.
Crédit photo : Christophe Barette

Petit déjeuner. Vers 6h, la journée démarre avec un petit déjeuner. Une heure après les conducteurs sont de nouveau sur le terrain. “Lorsque nous arrivons, en fonction du dispositif et du matériel transporté, nous plaçons les camions avant et après la ligne d’arrivée. A partir de là, nous sortons les chariots élévateurs et déchargeons le matériel. Un autre prestataire les installe sur plus d’1 km”.

A Bordeaux, ce n’est pas encore la foule quand les équipes de l’organisation du Tour installent les barrières. L’après-midi, des milliers de personnes seront présentes sur les quais.
Crédit photo : Christophe Barette

Mésaventures. Sur la route, il arrive parfois des mésaventures dues aux vols de matériel. “Il y a des gens qui raffolent de la signalétique du Tour et récupèrent les panneaux siglés, que ce soit le fléchage ou des panneaux de parking. Les gens les enlèvent, ce qui n’est pas sans poser des problèmes pour se repérer, heureusement que nous avons la feuille de route !”

Volontaires. Chez XPO, les chauffeurs qui font le Tour sont volontaires. Corinne est conductrice depuis 5 ans dans l’entreprise, et parcourt les routes du Tour pour la troisième fois. “J’ai fait la demande, après en avoir discuté avec un collègue qui y avait travaillé. C’est une expérience supplémentaire. Au quotidien, je transporte le carburant dans les stations-services et des matières dangereuses que je charge dans les usines de pétrochimie. D’habitude, je roule en citerne. Là, je me retrouve en camion remorque. Sur le Tour, je découvre des endroits dans lesquels je ne passe pas le reste de l’année. Pendant les trois semaines que dure l’épreuve, je découvre ainsi des lieux, mais aussi des collègues”.

Avant la pause, dernier réglage avec l’équipe pour Damien, le coordinateur des conducteurs routiers d’XPO sur le Tour de France, accroché à son téléphone.
Crédit photo : Christophe Barette

Damien travaille sur le Tour depuis 2010. Son rôle est de conduire mais aussi de coordonner le mouvement des hommes et des camions. La ville de Bordeaux est pour lui marquante, “car lors de mon premier Tour en 2010, à Bordeaux, j’ai serré la main de Tom Cruise ! L’acteur était venu avec Cameron Diaz présenter le film « Night and Day ». J’ai fait une photo pas de selfie, c’est parfois gênant pour les célébrités. Question de respect !”

Sympa mais éprouvant. Faire le Tour pour les équipes XPO, c’est sympa mais pas de tout repos. Les conducteurs sont très sollicités sur la période. En centre-ville comme sur la route, la vigilance est de mise, les manœuvres sont parfois compliquées. Les conducteurs mettent tout en œuvre pour assurer de la manière la plus sécurisée possible leur prestation. “C’est dans ces moments-là que nous constatons les compétences des conducteurs. Beaucoup circulent le reste de l’année en semi et n’ont pas les mêmes repères. Les ensembles routiers mesurent 18,75 m, contrairement à une semi de 16,50 m”, explique le coordinateur.

Fierté. Mais Damien, Corinne comme le reste de l’équipe sont très fiers de faire partie de la grande caravane du Tour de France. “Il faut bien gérer le temps et surtout le repos. Les nuits sont courtes, nous dormons peu. Je profite des villes étapes mais à une certaine heure, je m’impose une sieste”, confie Corinne.

A suivre, le 12 juillet : la flotte décarbonée préparée par XPO pour le Tour de France.

Pour assurer la logistique du Tour, XPO mobilise :

65 conducteurs et conductrices répartis entre une équipe dédiée aux départs, une autre aux arrivées et une dernière aux points sportifs. 
34 camions dédiés à A.S.O. sur une flotte totale de 46 véhicules
2 mécaniciens, qui suivront le cortège à bord d’un véhicule-atelier pour l’assistance et la maintenance de la flotte de camions, soutenus par un coordinateur qui pilotera les opérations techniques
2 moniteurs experts

L’arrivée du Tour s’est faite au sprint, le 7 juillet à Bordeaux, devant plus d’un kilomètre de barrières publicitaires installées le matin même.
Crédit photo : Christophe Barette

Source : https://www.actu-transport-logistique.fr/franceroutes/actualites/transporteur/sur-la-route-du-tour-de-france-les-conducteurs-xpo-assurent-le-transport-787196.php

Auteur :

Date de Publication : 2023-07-10 18:31:23

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .