plein format avec AF hybride (enfin!), rafale 30 i/s et de nombreuses fonctions photo / vidéo

Mise à jour : découvrez notre test complet du Panasonic Lumix S5 II :

Panasonic inaugure 2023 en grande pompe avec l’arrivée d’un nouvel appareil photo hybride plein format, le Lumix S5 II. Successeur du S5, il mise sur un gabarit toujours aussi compact – pour la série S – et apporte plusieurs belles nouveautés, dont la principale est l’autofocus hybride à détection de phase. Une rafale à 30 i/s ainsi que la vidéo 6K sont également de la partie, sans oublier un Lumix S5 IIX au look racé et très axé vidéo. Retour sur ces nouveautés.

Lumix S5 II

Lumix passe la seconde !

Près de 4 ans après l’annonce de la L-Mount Alliance et des premiers boîtiers hybrides plein format S1 et S1R, Panasonic propose une seconde version de l’un de ses boîtiers phares : le Lumix S5 II. Pas de S1 II ou de S1R II à l’horizon donc pour le moment, pourtant plus anciens.

Au lieu de cela, Panasonic propose le successeur du S5, son boîtier plein format plus abordable et polyvalent, à la fois en photo et vidéo. Celui-ci reprenait d’ailleurs bon nombre de caractéristiques du S1 dans un format plus compact. Si cette nouvelle version arrive moins de 2 ans et demi après le Lumix S5, c’est parce que Panasonic compte bien garder ce dernier au catalogue. Une façon de reproduire la stratégie Sony qui propose toujours à la vente le Sony A7 II alors que la IVe itération est sortie il y a déjà un an.

« Le Lumix S5 est le produit plein format le plus vendu entre 1500 € et 2000 € » nous indiquait Mathilde Lécuyer, Chef de produit photo/vidéo chez Panasonic France lors du dernier Salon de la Photo. Cela pourrait expliquer la stratégie déployée par la marque, qui cherche à développer le plein format abordable là où de nombreux constructeurs rivalisent de technologies mais avec des tarifs qui s’envolent. Pour autant, ce nouveau Lumix S5 Mark II n’est pas en reste côté technologies, comme nous allons le voir. De plus, Panasonic dévoile le Lumix S5 IIX, un boîtier jumeau qui mise sur des capacités vidéo accrues.

Capteur plein format 24,2 Mpx et nouveau processeur L² Technology

Pour bénéficier de l’autofocus hybride, Panasonic a du opter pour un nouveau capteur d’image plein format. Il s’agit d’un capteur rétroéclairé de 24,2 Mpx, soit la même que le Lumix S5. On ignore quels sont les détails ni le fournisseur de ce nouveau capteur, mais ce dernier dispose d’une vitesse de lecture plus rapide.

Le S5 II dispose toujours du Double ISO natif tiré du S1H (100 et 640 en mode normal, 640 et 4000 ISO en mode V-Log). A la clé, un bruit mieux contrôlé à hauts ISO et une plage dynamique de 14+ stops en V-Log/V-Gamut. Un nouveau moteur 3DNR doit également permettre de réduire le bruit.

En photo, la plage ISO reste identique au S5, pouvant aller de 100 à 51200 ISO (extensible de 50 à 204800 ISO).

Si vous cherchez de plus hautes définitions, le S5 II reprend le mode High Resolution 96 Mpx qui permet de capturer 8 clichés avec déplacement du capteur et les combiner pour obtenir une image de 96 Mpx (12 000 x 8 000 pixels). A noter que le boîtier peut créer le JPEG de 96 Mpx directement au sein du boîtier. Ce mode est désormais accessible à l’aide de la roue sur l’épaule gauche du boîtier, nécessite d’être très stable et un trépied est recommandé.

Pour épauler ce capteur, Panasonic a utilisé un nouveau processeur développé en partenariat avec Leica dans le cadre de la « L² Technology » annoncée en juin dernier. Pour rappel, Leica et Panasonic affirment que “grâce à cette collaboration, les deux sociétés pourront maximiser les synergies entre l’expertise en optique et traitement d’image de Leica et la technologie vidéo et numérique de Panasonic”.

Ici, peu d’informations sont encore disponibles sur les atouts de ce processeur, si ce n’est qu’il offre un traitement des données environ deux fois plus rapide, offrant plusieurs avantages au Lumix S5 par rapport à son prédécesseur.

Rafale 30 i/s avec un buffer de 200 images RAW

L’un des atouts du nouveau processeur est une rafale bien plus rapide que sur le S5. En effet, ce dernier était limité à 7 i/s au maximum et en AF-S, passant à 5 i/s en suivi continu. Ici, le Lumix S5 II fait beaucoup mieux avec 9 i/s en AF-S et obturateur mécanique et 7 i/s en AF-C. Mais surtout, en utilisatant l’obturateur électronique, la rafale monte à 30 i/s en AF-S ainsi qu’en AF-C. De quoi décomposer une action de manière très efficace.

Côté buffer, il est possible de tenir 200 images en RAW, RAW+JPEG ou JPEG à 30 i/s et jusqu’à 300 JPEG en rafale mécanique. A noter qu’il n’est pas possible de réduire la vitesse de la rafale pour avec une rafale plus longue. Selon Panasonic, l’effet de rolling shutter en rafale devrait être mieux contrôlé que sur le S5. L’appareil est également capable de capturer des photos jusqu’à 1/8000s.

On retrouve également un mode Live View Composite, qui sera proposé avec une mise à jour firmware. Ce dernier permet de voir l’image se créer sur l’écran arrière de l’appareil, ce qui sera très utile en pose longue. Ce mode était déjà disponible sur le Lumix S5.

L’arrivée de l’autofocus hybride à détection de phase

Voici sûrement l’élément le plus important de ce nouveau Lumix S5 II : l’arrivée chez Panasonic de l’autofocus hybride à détection de phase et de contraste. Jusqu’alors, le constructeur se basait sur sa technologie DFD (Depth From Defocus) combinée à la détection de contraste. Bien qu’améliorée sur ses derniers boîtiers, grâce à des algorithmes optimisés et des processeurs/processeurs plus rapides, visibles notamment sur le S5 ou le GH6, certains photographes ou vidéastes pouvaient trouver à redire, notamment en vidéo ou lorsque les conditions lumineuses étaient difficiles, ou avec des éléments mal éclairés (faible lumière, sources de lumières dans le cadre ou scène en contre-jour.

Les Lumix S5 II et S5 IIX annoncés conjointement sont ainsi les premiers boîtiers de chez Panasonic à utiliser un autofocus hybride, avec 779 points AF à détection de phase (PDAF). A la clé, un autofocus plus rapide et mieux adapté aux sujets en mouvements. On notera bien entendu que l’AF à détection de contraste avec DFD reste disponible sur le boîtier.

En termes d’autofocus, le S5 Mark II est également capable de suivre des sujets, qu’il s’agisse d’humains ou d’animaux, avec une détection améliorée.

En vidéo, les performances AF ont été améliorées, avec également un meilleur suivi automatique et rapide du sujet, la possibilité de suivre plusieures personnes grâce à la reconnaissance de sujet et la détection de petits objets pour des présentations de produit face caméra.

Il est également possible d’utiliser l’AF continu durant le zoom en photo et en vidéo, moyennant une mise à jour firmware des optiques comme le 20-60 mm ou le 70-300 mm qui interviendra le 10 janvier prochain.

Panasonic avait indiqué dans nos précédents échanges qu’ils travaillaient d’arrache-pied pour améliorer les performances AF de leurs boîtiers, c’est désormais chose faite, comme nous avons pu le constater lors d’une première prise en main de cet appareil.

Active IS : une stabilisation taillée pour la vidéo

Panasonic a une longue histoire de stabilisation d’image dans sa gamme de produits Lumix. Sur le nouveau S5 Mark II, on retrouve ainsi la double stabilisation d’image (Dual I.S.2) qui permet de coupler la stabilisation du capteur à celle des optiques compatibles, pour un gain jusqu’à 6,5 stops (norme CIPA), que ce soit en photo ou en vidéo. Ce sont les mêmes valeurs que pour le S5 (les S1, S1R et S1H font mieux avec 7 stops).

Lumix S5 II introduit cependant un nouveau système Active I.S. Disponible en vidéo, il permet de stabiliser vos plans en optimisant la correction des tremblements horizontaux, verticaux ainsi que la rotation. Ce mode est notamment utile en capture vidéo à main levée, que ce soit avec une longue focale ou en marchant. Panasonic indique un gain jusqu’à 200% par rapport à la stabilisation classique. A noter que, comme chez ses concurrents, ce mode implique un recadrage dans l’image.

Pour les interviews, le mode Boost IS est également très intéressant : il permet de stabiliser un plan fixe, sans nécessiter de trépied.

Vidéo : 6K en interne et enregistrement illimité en 4K

Comme son prédécesseur, le Lumix S5 II est aussi capable en photo qu’en vidéo, avec l’ajout de la 6K. Il est ainsi capable de filmer en interne en 6K (3:2 et 17:9), 5,9K (16:9) en 4:2:0 10 bit à 30/25/24p pendant 30 min. Le boîtier est également capable de filmer en C4K/4K 4:2:2 10 bit à 60/50p toujours en interne, et pour une durée illimitée avec un crop 1,5x. Un mode de ralenti 120p (voire jusqu’à 180p avec certaines contraintes) est également disponible en 4:2:0 10 bit.

Autant dire que pour ce positionnement tarifaire, cet appareil offre des formats vidéo plus qu’intéressants !

Un boîtier très polyvalent

Pour s’assurer de la plus grande stabilité et fiabilité, Panasonic a optimisé la gestion des températures sur ce boîtier avec une structure capable de dissiper la chaleur, accompagnée d’un ventilateur sur la partie supérieure du boîtier, une première sur ce type de produit. Ainsi, il est possible de régler le mode du ventilateur pour que ce dernier s’active ou non, permettant de réduire la température du boîtier. Sur ce point, Panasonic semble éviter de faire la même erreur que Canon avec son EOS R5 à ses débuts et offre une solution très pertinente, notamment pour du streaming.

A noter que le S5 II est capable d’enregistrer de la vidéo RAW en 12 bit jusqu’en 5,9K 16:9 à 30p via HDMI sur un enregistreur Atomos Ninja V+, moyennant une mise à jour payante (199 €).

Enfin, l’anamorphique n’est pas en reste avec un mode stabilisé 3,3K adapté à tous les formats de diffusion.

Ce boîtier Lumix intègre également une nouvelle fonction Real Time LUT qui permet d’effectuer un étalonnage directement au coeur du boîtier à partir d’une LUT (.VLT ou .cube), réduisant le travail en post-production pour certains créateurs. Plusieurs profils d’image, comme les V-Log/V-Gamut sont également installés par défaut (là où avant ils étaient payants), pour une plage dynamique jusqu’à 14+ stops. On retrouve bien entendu toutes les fonctions d’assistance vidéo (zebra, waveform, vectorscope, spotmètre de luminance, marqueur de cadre, desqueeze anamorphique, etc.).

Une fonction Recadrage Live permet même d’enregistrer une vidéo en utilisant toute la surface du capteur (en 5,9K) puis de recadrer a posterio en 4K ou Full HD dans cette image.

Ergonomie et design amélioré par rapport au Lumix S5

Nous avons cherché les différences physiques entre les Lumix S5 et S5 II et il nous aura fallu nous y prendre à deux fois pour les trouver. Ainsi, le S5 Mark II reprend peu ou prou le même gabarit que son prédécesseur. Il prend quelques millimètres ici et là (134,3 x 102,3 x 90,1 mm) notamment pour intégrer le système de refroidissement situé sur le dessus du boîtier. Il pèse également 26 g de plus (740 g contre 714 g) avec batterie et carte SD.

Ainsi, le Lumix S5 II conserve l’atout indéniable de la compacité du S5, avec toujours la même construction robuste en alliage de magnésium avec de nombreux joints d’étanchéité pour une tropicalisation et une résistance aux élémenents. Il est également présenté comme résistant à des températures jusqu’à -10°C ainsi qu’au gel.

Le grip du boîtier a été revu, avec une forme plus agréable et offrant une meilleure préhension, notamment en utilisation sur de longues durées, selon le constructeur. Le placement du déclencheur et son inclinaison ont également été revues. Enfin, les œillets permettant de passer la sangle sont désormais fixes pour réduire le bruit en enregistrement vidéo.

A l’arrière du boîtier, on observe deux petits changements : le capteur oculaire du viseur électronique ne se situe plus en bas de l’oeilleton mais en haut, pour réduire les activations intempestives du viseur causées par l’écran ou la main. De son côté, le joystick présent à l’arrière dispose désormais de 8 directions (contre 4 sur le S5) et est un peu plus grand. A la clé, des déplacements plus rapides. On retrouve cependant le même écran LCD 3 pouces tactile de 1,84 million de points (format 3:2) monté sur rotule pour un usage vidéo.

Côté viseur, on passe d’une dalle OLED de 2,36 Mpts à 3,68 Mpts, avec un grossissement d’environ 0,78x et un dégagement oculaire de 21 mm. Ainsi, le confort de visée devrait être amélioré, même s’il reste en deça du viseur du S1.

Double slot SD UHS-II, HDMI Type A mais autonomie en baisse

Côté connectique, le Lumix S5 II utilise toujours un double emplacement pour cartes SDXC, avec cette fois-ci le support de l’UHS-II sur les deux slots, également compatible V90. L’absence de CFexpress pourrait déplaire à certains vidéastes, mais cela offre l’atout d’une chauffe moindre à l’enregistrement. Une prise HDMI Type A est la bienvenue (face au microHDMI) pour plus de résistance. On retrouve une prise casque et une prise micro 3,5 mm ainsi qu’une entrée télécommande 2,5 mm à l’opposée.

On notera également la présence d’un port USB 3.2 Gen2 Type-C qui permet d’alimenter le boîtier en USB Power Delivery à l’aide d’une Power Bank tout en conservant la batterie pleine, utile pour le studio ou bien pour des timelapses par exemple.

Le Lumix S5 II dispose également du Bluetooth Low Energy (5.0) ainsi que du Wifi 5 GHz pour une connectivité facilitée avec un smartphone ou une tablette afin d’effectuer un transfert de données ou prendre le contrôle de l’appareil à distance via l’appli Lumix Sync. On notera également que l’appareil peut être contrôlé à distance grâce au Lumix Tether Remote Control via USB.

Bonne nouvelle si vous utilisez déjà un S5, l’ensemble de ses accessoires est compatible avec ce boîtier. On retrouve ainsi la poignée additionnelle DMW-BGS5 qui permet de doubler l’autonomie, le trépied DMW-SHGR1 pour du vlog ou un usage trépied, ainsi que les batteries DMW-BLK22.

D’ailleurs, l’autonomie de ce Lumix S5 II a été revue à la baisse, du moins sur le papier. On passe ainsi de 470 images maximum à 370 images via LCD ou EVF (norme CIPA) et jusqu’à 1250 images en mode économie d’énergie avec le viseur. Sur le terrain, en effet, il peut être nécessaire de s’équiper d’une seconde batterie pour éviter la panne sèche sur de longues journées.

Lumix S5 IIx : une déclinaison vidéo inattendue

En parallèle du Lumix S5 II, Panasonic a annoncé le Lumix S5 IIx qui devrait sortir d’ici juin 2023. Ce dernier, s’il reprend le même form factor que le S5 II, dispose d’un design entièrement noir, y compris pour les inscriptions sérigraphiées ou la roue de réglage habituellement rouge. Nous avons pu l’observer sous cloche et le rendu est du plus bel effet !

Lumix S5 IIX

En vidéo, le Lumix S5 IIx (pour Extreme ?) hérite des capacités du S5 II « tout court » : enregistrement en 6K 30p en 4:2:0 en interne, en C4K 60p en 4:2:2 10 bits (là aussi en interne, mais moyennant un crop 1,5x). La capture anamorphique avec desqueeze est également de la partie Côté photo, il propose lui aussi la capture à 30 i/s, le buffer de 200 images et le mode haute résolution 96 Mpx en RAW.

Cependant, il propose plusieurs fonctions supplémentaires, résolument conçues pour les vidéastes chevronnés. En effet, le Lumix S5 IIx dispose de série de l’enregistrement vidéo RAW via HDMI, là où la mise à jour coûte 199 € sur le S5 Mark II.

L’enregistrement en ProRes RAW (jusqu’en 5,9K 60p) est proposé, de même que le format Blackmagic RAW. Le boîtier est compatible avec les Atomos Ninja V, Ninja V+ et Shogun Connect. En revanche, un enregistreur Blackmagic Video Assist 5″ ou 7″ 12G est nécessaire pour le format Blackmagic RAW.

Le Lumix S5 IIx offre également plusieurs fonctionnalités intéressantes comme l’enregistrement vidéo All-Intra (jusqu’à 800 Mbps), le support de l’USB-SSD pour enregistrer ses rushs ainsi que le ProRes 422 HQ / 422 jusqu’en 5,8K 30p.

Le S5 IIX bénéficie également de fonctionnalités de live streaming avancées, comme le streaming sans-fil ou appairé en USB avec un mobile en utilisant le protocole RTMP/RTMPS. Il est également possible de brancher le boîtier de manière filaire pour une gestion multi-caméra par exemple.

Prix et disponibilité des Lumix S5 II et S5 IIX

Le Lumix S5 II sera disponible à partir de fin janvier 2022 au tarif de 2199 € nu. Un kit comprenant le Lumix S5 II + S 20-60 mm f/3,5-5,6 est proposé au tarif de 2499 €.

De son côté, le Lumix S5 IIX sera disponible à partir de mi-2023 au tarif de 2499 € nu et 2799 € en kit avec le Lumix S5 II + S 20-60 mm f/3,5-5,6.

Le Lumix S5 II est disponible chez Digit-Photo, IPLN, Fnac, Miss Numérique, Photo-Univers, Digixo, Camara ainsi que dans les magasins photo spécialisés.

Jusqu’au 31 mars 2023, Panasonic propose une offre de lancement avec un bonus de reprise de 300 € pour l’achat d’un Lumix S5 II. Les informations complètes sont à retrouver auprès des revendeurs.

A noter que le Lumix S5 reste pour le moment au catalogue, avec un tarif de 1999 € hors promotion (1799 € actuellement).

Notre prise en main et premier avis sur le Lumix S5 II

Nous avons eu l’occasion de prendre en main un modèle semi-finalisé du Lumix S5 II avant sa sortie – un test complet sera publié plus tard sur Phototrend. Et on peut dire qu’avec l’ajout de la détection de phase, l’autofocus du S5 II fait bien mieux que le S5. Une petite révolution dans l’univers Panasonic, il y a fort à parier que les prochains boîtiers plein format et micro 4/3 de la marque en profiterons.

Le boîtier est quasiment identique au Lumix S5. Le viseur plus défini offre un réel confort et l’ergonomie du boîtier est toujours aussi bonne – on comprend pourquoi Panasonic mise sur le S5 et désormais le S5 II pour développer sa gamme plein format. La rafale à 30 i/s est très appréciable, avec un buffer de 200 images largement suffisant, même si sur notre exemplaire de test – un boîtier non finalisé – nous avons ressenti une certaine latence au début de la rafale en AF-C, ce qui nous a fait perdre de précieuses images sans anticipation.

Niveau qualité d’image, les performances nous semblent identiques ou presque avec le S5 et on apprécie le mode 96 Mpx qui permet de réaliser des clichés haute définition très facilement – même à main levée, si vous vous y prenez à plusieurs fois.

On notera la petite surprise avec l’annonce du Lumix S5 IIX, faux-jumeau du S5 II. Hormis peut-être Fujifilm qui joue parfois avec les finitions de ses boîtiers – on pense à la finition Duratect du X-Pro3 – ou bien entendu Leica, c’est la première fois que Panasonic propose un appareil 100% noir et dont le look rivalise avec ses capacités supplémentaires en vidéo. Si l’on compte la mise à jour qui permet d’enregistrer de la vidéo RAW en HDMI facturée 199 €, le choix du S5 IIX pour seulement 300 € est plus que séduisant pour les vidéastes vu les fonctionnalités qu’il apporte. Il aurait presque fallu en faire une série limitée.

En bref, Panasonic frappe fort en ce début d’année avec un boîtier plein format très polyvalent et au rapport qualité/prix imbattable, avec des spécifications techniques intéressantes, notamment en vidéo. Reste à séduire les clients potentiels avec de nouvelles optiques en monture L, comme le nouveau Lumix S 14-28 mm f/4-5,6 annoncé aujourd’hui. Panasonic a en effet un réel déficit de notoriété sur cette gamme, alors que le S5 – et désormais le S5 II – méritent d’être connus.

Nous reviendrons plus en détails sur ce boîtier dans le cadre d’un test complet. En attendant, n’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire.

Source : https://phototrend.fr/2023/01/lumix-s5ii-et-s5iix-autofocus-hybride/

Auteur :

Date de Publication : 2023-01-04 09:00:00

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

PHOTOVIDEOMAG - PHOTOVIDEOMAG * PHOTOVIDEOMAG | PHOTOVIDEOMAG | PHOTOVIDEOMAG | | PHOTOVIDEOMAG | | PHOTOVIDEOMAG | https://tech-news.info   https://the-curcuma.com   https://www.2art.org   https://www.afric.info   https://www.les-fournitures-scolaires.com/   https://www.adg-paris.org/   https://www.campingetrandonnee.com/   https://www.wa-news.com/   -/- RUGBY. Afrique du Sud. Du costaud dans le staff de Rassie Erasmus pour décrocher un 3e …   15 Very best Kareo Choices In 2022 – Websites Like Kareo   Haushalt: “Mehr Schulden, um die Klimaziele zu erreichen, wären der falsche Weg”   Thompson & Morgan Grow Kits Cadeau Boîtes – Superbe Tournesol   Dolphins loss doubly painful: Week 18 Bills clash to decide AFC East; Bradley Chubb, Xavien Howard injured   -*- Staying at Tamara’s [Explicit]   Manouchian au Panthéon : Hommage au résistant et ses frères d’armes au Mont-Valérien   Reds Keen On England Star Marc Guehi   Too Much Niacin May Increase Your Risk   Tiamu Lot de 2 serrures de porte portables pour hôtel, sécurité à domicile, sécurité privée, serrure de porte de sécurité, mini matériel   Aladdin   30 Pierres décoratives pour Les cheminées Gel éthanol   Triple Album Collection