L’Ukraine commence à utiliser les armes à sous-munitions livrées par Washington – rts.ch

GoogleAds

Alors que la guerre entre la Russie et l’Ukraine fait rage depuis près d’un an et demi, le quotidien des millions de Moscovites ressemble à la vie de citadins ordinaires.

Alexander, 51 ans, est livreur. Chaque jour, il parcourt 200 à 250 kilomètres à travers les rues de Moscou et de sa banlieue. S’il lui arrive de croiser des véhicules estampillés d’un “Z”, lettre symbole du soutien à l’armée russe, Alexander reste impassible.

Le Moscovite a conscience que la guerre existe, mais il estime qu’elle ne le concerne pas. “Ce n’est pas que c’est devenu anodin, mais globalement, rien n’a changé dans ma vie”, affirme-t-il dans le 19h30 de la RTS.

Avec ses amis, il aime échanger “sur les sujets qui nous intéressent”, dit-il. “Les sujets de politique ou sur la guerre ne sont pas un tabou, mais cela ne m’intéresse pas”, poursuit-il.

>> Lire en détail: Résignation ou déni, les Moscovites semblent se désintéresser de la guerre

Résignation

Daria conseille quotidiennement ses 5000 abonnés sur les réseaux sociaux en matière de mode. Dans l’univers de l’influenceuse et styliste, “il n’y a pas de place pour la politique”.

Daria s’est créée un monde qui ressemble à celui d’une trentenaire dont le pays n’est pas en guerre.

La guerre est un sujet qu’elle évite et un mot qu’elle ne prononce pas. “Je sais que certains de mes amis continuent à en parler avec d’autres personnes. Mais entre nous, on s’est mis d’accord de parler de sujets qui nous intéressent tous”, affirme-t-elle.

“Il y a des choses que je ne peux pas changer, des milieux qui me sont inaccessibles”, poursuit-elle. “Je ne peux influencer que des choses qui m’entourent”.

Ce sentiment de résignation est également partagé par Alexander. Tous deux savent que des combats ont lieu en Ukraine, mais tous deux ne veulent pas s’en mêler.

>> Voir le reportage à Moscou du 19h30 de la RTS: Reportage à Moscou, loin des bombardements où la vie se poursuit, presque comme si de rien n'était [RTS] Reportage à Moscou, loin des bombardements où la vie se poursuit, presque comme si de rien n’était / 19h30 / 2 min. / hier à 19:30

Source : https://www.rts.ch/info/monde/14187404-lukraine-commence-a-utiliser-les-armes-a-sousmunitions-livrees-par-washington.html

Auteur :

Date de Publication : 2023-07-21 07:33:00

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .