Leica Q3 : toute ressemblance avec un smartphone est… volontaire

Indéniablement, l’incroyable succès des smartphones a totalement bouleversé le marché des appareils photo. Depuis que nous disposons en permanence d’un appareil de prise de vues dans la poche, l’industrie photographique lutte pour ne pas sombrer. Les géants du secteur trouvent cependant leur chemin chacun à leur manière. Dans la majorité des cas, cela passe par le développement de fonctions et d’optiques de plus en plus puissantes et sophistiquées au service de boitiers à l’ergonomie complexe.

En 2022, il s’est vendu douze fois moins d’appareils photo qu’en 2012. Graphique MacGeneration.

À côté des Canon EOS R5, Sony A7S III et autre Lumix S5 II bardés de boutons assignables et de menus toujours plus profonds, Leica propose dans sa gamme un appareil singulier qui va à l’encontre de cette tendance, un appareil qui présente les attributs typiques d’un smartphone haut de gamme, tant sur le fond que sur la forme. Il s’agit du Q3, descendant des Q et Q2.

Il s’agit peut-être d’une manière nouvelle de séduire les amateurs avertis (et fortunés) de photo d’une part et les jeunes photographes professionnels acquis à l’ergonomie d’un smartphone d’autre part. Mais avant d’aller plus loin dans ce qui rapproche cet appareil photo d’un iPhone, retenez que Leica entretient historiquement de nombreux points communs avec Apple : un fort engagement pour l’innovation et le segment premium, une expérience utilisateur de première classe, ainsi qu’une identité de marque unique au monde. Steve Jobs n’avait-il pas dit que l’iPhone 4 était aussi beau qu’un Leica ? Tous ces éléments ont contribué pour l’un comme pour l’autre à l’émergence d’une solide et fidèle communauté d’utilisateurs dans le monde entier.

Leica Q3

Leica Q : au nom du design

En 2018, quand Leica révèle son modèle Q premier du nom, son design général retient l’attention. Ses angles acérés et ses lignes mêlant courbes et droites offrent un aspect intemporel au boitier, qui incarne alors une proposition unique sur le marché. Le nombre de roues crantées et de boutons, volontairement réduit au minimum, renforce la pureté géométrique de l’appareil et témoigne d’une recherche radicale de l’essentiel — « reduction to the essentiel » selon les termes des équipes de Wetzlar. Cet appareil reprend les lignes du M Type 240 de la marque, mais dans une version plus épurée encore.

En 2018, les lignes extrêmement épurées du Leica Q sont très singulières comparées à celles de la concurrence. Pas de poignée ergonomique ni de boutons assignables en façade. Simplement un matériau noir texturé et un logo. Image Amateur Photographer.

Lignes épurées, matériaux haut de gamme, absence de plastique, sensation de solidité, interface minimaliste et design sonore évoquent clairement les marqueurs fondamentaux de nos chers Mac et iPhone modernes. Chez Leica, l’expérience globale est soignée jusque dans les moindres détails, de l’acte d’achat en boutique à la prise de vue sur le terrain en passant par le packaging et la si importante étape du déballage… Un déballage qu’Apple aura mis en scène de son côté dans plusieurs publicités vidéo consacrées à l’iPhone SE 2020.

Pour une meilleure prise en main, le support de pouce s’avère quasi-indispensable, tout comme la poignée présentée ci-dessous. Image Leica.

Et si Leica privilégie le design de ses appareils, c’est, comme chez Apple, parfois au détriment de l’ergonomie ! Le boitier glissant des iPhone 6 et la souris sens dessus dessous en charge ont leur équivalent chez Leica. Le modèle Q offre un design si minimaliste qu’il ne dispose d’aucune poignée ni courbe censées accueillir la main du photographe. Pour le constructeur allemand, c’est justifié par l’héritage d’une lignée d’appareils de type compact, mais que ce soit pour le Leica Q ou l’iPhone, on est heureux de trouver une gamme d’accessoires indispensables dédiés à une meilleure prise en main et à la sécurisation rassurante d’un matériel très cher.

Comme la coque chez Apple, la poignée optionnelle s’impose chez Leica si vous tenez à ce que l’appareil ne vous échappe pas des mains. Vous trouvez le tarif des coques Apple exagéré ? Chez Leica, le repose pouce est à 235 € ! La poignée, elle, est affichée à 200 €. Mais dans sa version dédiée au Q3, elle cache un petit secret qui rapproche encore le boitier d’un smartphone (voir plus bas)… Image Leica.

Un design jusqu’au-boutiste pour le meilleur et pour le pire

Cet article est réservé aux membres du Club iGen

Le Club iGen c’est :

Des articles exclusifs
Pas de publicité
Le podcast Kernel Panic
Un confort de lecture inégalé

Cet article est réservé aux membres du Club iGen

Rejoignez la plus grande communauté Apple francophone et soutenez le travail d’une rédaction indépendante. Le Club iGen, c’est :

des articles de qualité rien que pour vous
un podcast exclusif
pas de publicité
un site dédié !

Cet article est réservé aux membres du Club iGen

Le Club iGen c’est : |

Soutenez une rédaction indépendante

Cet article est réservé aux membres du Club iGen

Le Club iGen c’est :

Des articles exclusifs
Pas de publicité
Le podcast Kernel Panic
Un confort de lecture inégalé

Source : https://www.igen.fr/ailleurs/2023/07/leica-q3-toute-ressemblance-avec-un-smartphone-est-volontaire-138491

Auteur :

Date de Publication : 2023-07-27 01:26:15

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

PhotoVideoMag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

Leica Q3 : toute ressemblance avec un smartphone est… volontaire- Leica Q3 : toute ressemblance avec un smartphone est… volontaire *Leica Q3 : toute ressemblance avec un smartphone est… volontaire