le smartphone photo ultime ?

Lancé en grande pompe en septembre 2023, l’iPhone 15 Pro Max est, sans l’ombre d’un doute, le terminal le plus premium de la marque à la Pomme. Avec son triple module photo revu et amélioré, il est également le mieux armé en photo et en vidéo.

Ainsi, il se distingue notamment par son téléobjectif équivalent 120 mm techniquement très novateur – tout en reprenant les codes esthétiques de ses aînés. Mais au-delà de cette débauche technologique, la qualité des images est-elle au rendez-vous ? Le roi des iPhone réussit-il à garder une longueur d’avance face à ses rivaux ?

Nous avons testé cet iPhone depuis sa sortie. Voici donc notre test complet de l’iPhone 15 Pro Max.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

iPhone 15 Pro Max : plus premium, tu meurs

Rares, très rares sont les marques de la high-tech à être capables d’entretenir un tel engouement autour de leurs produits. Lointains héritiers de l’iPhone X (lancé il y a déjà 6 ans), les 4 modèles de 2023 apportent un certain nombre d’évolutions au sein de la gamme.

Au sein du portfolio d’Apple, l’iPhone 15 Pro Max est (de loin) le modèle de tous les superlatifs. Certes, il partage la même taille d’écran que l’iPhone 15 Plus ; cependant, il est (de loin) le mieux équipé en photo et en vidéo (et le plus cher…) de tous les iPhones.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Coque en titane, port USB-C, nouvelle puce Apple A17 Pro, nouveau téléobjectif 120 mm… La marque ne mesure pas ses efforts pour proposer la version « ultime » de l’iPhone. Pour autant, la concurrence – notamment sur le segment des terminaux ultra-premium – se montre également très affûtée. 

L’iPhone 15 Pro Max est-il, une fois encore, le photophone ultime ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Design et finitions : le choc du titane

Au premier abord, l’iPhone 15 Pro Max surprend… par sa légèreté. Un comble pour un smartphone aussi grand. Le châssis, en alliage de titane, bien que très sensible aux traces de doigts, offre une certaine sensation haut de gamme. Sur le dos, on retrouve un revêtement en verre mat, toujours aussi sobre.

Certes, son poids de 221 g l’empêche de jouer dans la catégorie « poids plume », mais le terminal offre une sensation d’équilibre indéniable malgré son bloc optique.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Ainsi, la prise en main est tout simplement excellente malgré des dimensions généreuses (15,6 cm de haut, 7,7 cm de large, 8,25 mm d’épaisseur). Son immense écran de 6,7 pouces, aux bords amincis, offre un confort indéniable. Idéal pour la consultation de documents, le visionnage de vidéos, etc.

Test Phototrend iPhone 15 Pro MaxÀ gauche, l’iPhone 14 Pro Max. À droite, l’iPhone 15 Pro Max. On notera que les bordures d’écran de ce dernier sont plus minces.

On mentionnera aussi la « Dynamic Island », qui remplace la « fameuse » encoche depuis l’an dernier. Elle est très pratique pour afficher certaines notifications – et Face ID bat de nouveaux records de rapidité.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Principale nouveauté ergonomique : le smartphone troque l’interrupteur dédié au mode Vibreur pour un nouveau « bouton d’action », auquel on peut assigner une fonction personnalisée – comme l’appareil photo. Sur ce point, il est même possible de choisir le mode dans lequel l’appareil photo pourra s’ouvrir (photo, selfie, vidéo, portrait, etc.)

Les « retours haptiques » permettent de savoir facilement si l’action a été prise en compte. Pratique notamment pour le vibreur. Il est possible d’assigner quasiment n’importe quelle fonction à ce bouton grâce à l’application Raccourcis d’Apple.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Comme à son habitude, Apple offre une excellente qualité d’affichage. La définition de l’écran (2796 x 1290 pixels) offre une très bonne lisibilité. La luminosité « standard » monte à 1000 nits, avec une pointe à 1600 nits pour les contenus HDR, voire à 2000 nits en extérieur.

Seul souci : la dalle est assez sujette aux reflets. Heureusement, la restitution des couleurs et des contrastes est très soignée. Un point qui ravira notamment les photographes et les vidéastes. On retrouve également le verre Ceramic Shield, qui doit protéger efficacement l’écran des rayures et des chocs.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Au dos, le bloc optique est un poil massif. Pour autant, il réussit l’exploit de n’être ni plus gros, ni plus épais que son prédécesseur – malgré l’ajout du téléobjectif 120 mm. L’iPhone évite ainsi de céder à la tentation d’un bloc optique occupant presque tout la partie supérieure du dos du terminal.

Test Phototrend iPhone 15 Pro MaxEn haut, l’iPhone 14 Pro Max. En bas, l’iPhone 15 Pro Max. Entre les 2 générations, le gabarit du bloc photo est virtuellement identique.

Ainsi, Apple livre un équilibre assez subtil, à mi-chemin entre démesure et sobriété. Pour qui aime les appareils dotés d’un grand écran, l’iPhone 15 Pro Max est un must have, tant il est agréable à utiliser au quotidien, tant pour le travail que pour les loisirs.

Port USB-C : comme une petite révolution

Difficile de ne pas évoquer la disparition du « traditionnel » port Lightning, remplacé par un port USB-C. Selon Apple, le but est d’harmoniser ses gammes – les iPad, MacBook et AirPods Pro étant déjà dotés de ports USB-C. Dans les faits, cette révolution est imposée par les nouvelles règles de l’Union Européenne, qui s’appliqueront à tous les appareils vendus à partir du 1er janvier 2024.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Au quotidien, ce changement de paradigme implique de changer une bonne partie de ses câbles et accessoires.

Pour autant, ce port USB-C 3.0 ouvre des horizons intéressants pour les photographes et vidéastes. En effet, on peut profiter d’un nouveau mode tethered, compatible avec des logiciels comme Capture One pour Mobile. De quoi contrôler l’appareil à distance, depuis un ordinateur, avec un transfert immédiat de l’image.

Notez qu’il est également possible de brancher directement son boîtier photo – chose que permettaient déjà les anciens câbles Lighning, soit dit en passant.

En outre, il devient possible d’enregistrer directement ses vidéos (et ses photos) sur un support de stockage externe de type SSD. Seule limite : l’iPhone n’est pas compatible avec la norme Thunderbolt – un comble pour un appareil Apple. Autre détail : le câble tressé fourni dans la boîte est bien joli, mais il est uniquement en… USB 2.0. Pour un transfert rapide (filaire), il faudra s’équiper.

Trois objectifs et encore plus de polyvalence

Comme son prédécesseur, l’iPhone 15 Pro Max embarque 3 objectifs : 14 mm (ultra grand-angle), 24 mm (grand-angle) et 120 mm (grâce au nouveau téléobjectif à longue portée). On retrouve également la focale « virtuelle » 48 mm – ainsi que 2 nouvelles focales « intermédiaires » 28 et 35 mm. Autant d’éléments sur lesquels nous reviendrons au cours de ce test.

Un capteur principal toujours aussi performant

Sans grande surprise, l’iPhone 15 Pro Max reprend le même capteur principal 48 Mpx que son prédécesseur, une petite révolution introduite l’an dernier. Dans les faits, ce capteur est de type 1/1,28 pouce. Il reste donc assez loin des capteurs type 1 pouce qu’atteint notamment le Xiaomi 13 Ultra.

On notera aussi que le terminal a recours au pixel binning : en combinant 4 pixels en 1, on obtient des photosites de 2,44 µm de côté. Enfin, l’objectif équivalent 24 mm est censé se montrer moins sensible aux effets de flare.

Sur le terrain, le capteur principal est capable de donner de très bons résultats. La restitution des couleurs est séduisante. Ainsi, le Smart HDR (qui passe en version 5.0) est beaucoup plus subtil que par le passé.

Téléobjectif 120 mm exclusif

Le véritable atout de l’iPhone 15 Pro Max est assurément son téléobjectif 120 mm – dont il a d’ailleurs l’exclusivité. Il dépasse ainsi de très loin le « petit » objectif 77 mm de la version « Pro ». Nous lui avions d’ailleurs consacré un dossier lors de l’annonce des iPhone en septembre 2023.

Certains esprits chagrins seraient tentés de dire qu’Apple se contente d’égaler ce que propose déjà la concurrence. Pour autant, la conception de ce téléobjectif est radicalement différente de ce que proposent Samsung, Xiaomi, Huawei, ou Google.

Ainsi, la firme californienne se distingue en montant ce capteur parallèlement au dos du smartphone, là où ses rivaux le montent perpendiculairement (objectif « périscopique »). Ainsi, la lumière est renvoyée par un ensemble de 4 prismes (tétraprisme) avant d’arriver au capteur.

Et nous devons admettre que nous avons été surpris par les résultats de ce téléobjectif. Malgré la petite taille du capteur, la restitution des détails est très correcte. Pour autant, on remarque une petite baisse de performances par rapport aux images livrées par le capteur principal, avec quelques à-plats sur les détails très fins.

Ultra grand-angle : pas d’évolution notable

L’ultra grand-angle se montre toujours pertinent. Offrant un équivalent 14 mm en 24×36 (avec ouverture à f/1,8), il permet d’immortaliser des plans très larges. D’un point de vue technique cependant, ce module semble avoir été quelque peu oublié par Apple. En effet, on retrouve le même capteur de 12 Mpx (type 1/2,55 pouce) hérité de… l’iPhone 13.

Mode Portrait réinventé et mode Ultra RAW 48 Mpx : l’iPhone 15 Pro Max, digne d’un boîtier professionnel ?

Cette année, Apple mise beaucoup sur ses « next generation portraits ». Ainsi, l’appareil est capable d’activer automatiquement le mode Portrait, dès qu’un sujet (humain ou animal) est détecté dans le cadre. On retrouve les focales « natives » ainsi que les focales « virtuelles » (28, 35, 48 et 120 mm). De quoi varier les cadrages pour mieux valoriser son sujet.

Vidéo : 4K 60p à tous les étages

Côté vidéo, le terminal se montre à la fois performant… et raisonnable. En effet, il ne cède pas aux sirènes de la 6K ou 8K, et reste sagement à la 4K 60p avec tous les objectifs. De quoi répondre à la grande majorité des besoins des vidéastes, cela dit.

Sur le terrain, les images sont particulièrement plaisantes – comme en photo. La stabilisation est efficace, et ne cherche pas à « lutter » contre les mouvements du vidéaste. Pour des scènes en mouvement, ce modèle reprend le « mode Action » introduit l’an dernier, qui permet de stabiliser la scène comme une gimbal, au prix d’un certain recadrage. Sur ce point, les Pixel de Google proposent plus d’options. De même, on retrouve le mode vidéo « cinématique », présent depuis l’iPhone 13 Pro.

Par ailleurs, en basse lumière, la vidéo n’exploite pas le téléobjectif 120 mm. Au contraire, il filme avec le capteur principal, et applique un crop assez violent pour arriver à un équivalent 120 mm. Résultat, les images sont plutôt indigestes. Et la transition entre cette image croppée et celle produite par le téléobjectif est un peu brutale (voir à partir de 00:17 dans la vidéo ci-dessus).

En outre, notez que l’appareil permet d’obtenir des séquences en slow motion en 120 ou 240 fps en Full HD. Sans oublier la vidéo « spatiale », afin de filmer des séquences à visionner sur le casque Apple Vision Pro.

De plus, il se distingue en étant capable de filmer en ProRes 4K 60 fps – contre 30 fps l’an dernier. Mais surtout, les iPhone 15 Pro et Pro Max sont les premiers terminaux d’Apple à pouvoir filmer en Log. À ce titre, l’absence d’un mode « Pro » pour la vidéo est difficile à justifier, ne serait-ce que pour corriger la balance des blancs… Il faudrait comme toujours passer par une application tierce, comme FilMic Pro ou la nouvelle application Blackmagic Camera.

Interface et performance : l’iPhone 15 Pro Max, une Rolls-Royce au creux de la main

Comme indiqué plus haut, l’iPhone 15 Pro Max est doté de la nouvelle puce Apple A17 Pro. Toujours produit par le taïwanais TSMC, elle est gravée en 3 nm : une finesse de gravure encore inédite – et que l’on devrait a priori recroiser sur les futures puces Apple M3. Cette puce dispose d’une partie CPU et GPU entièrement revus, afin d’offrir des performances encore plus élevées.

Et sur le terrain, les résultats sont largement à la hauteur de nos espérances. La partie gaming, notamment, est extrêmement réussie, nos jeux les plus gourmands tournant sans aucun lag, avec un niveau de détail très élevé. La concurrence sous Android n’a qu’à bien se tenir.

Du reste, le terminal offre une réactivité impeccable en toute circonstance – notamment du côté de l’appareil photo. Le changement d’objectif ou la capture de photos s’effectue sans aucune latence. Enfin, iOS 17 est toujours aussi agréable à utiliser. Sans oublier le catalogue d’applications, qui regorge d’applis très bien conçues, notamment pour la photo et la vidéo.

De ce point de vue, l’iPhone garde une petite longueur d’avance sur ses concurrents.

Autonomie : bien, mais sans plus

Comme à son habitude, Apple ne communique pas officiellement la capacité de ses batteries. Après une petite enquête, on apprend cependant que l’iPhone 15 Pro Max embarque une batterie de 4422 mAh. Une valeur inférieure à celle de ses concurrents, qui tutoient allègrement les 5000, voire 5500 mAh.

Dans la « vraie vie », l’autonomie est… moyenne. Lors d’une journée « typique » (web, photo et vidéo, musique…), le terminal peut rester toute une journée loin d’une prise secteur, mais devra impérativement être rechargé une fois rentré chez soi. Il peut toutefois dépasser les 24h en se montrant raisonnable, lors d’un week-end en mode « cocooning ». En clair : les performances de la batterie sont honnêtes – mais pas éblouissantes.

L’arrivée de l’USB-C ne vient pas modifier nos repères concernant la vitesse de charge. Comptez environ 1h30 pour regagner 100 % de batterie via le câble fourni dans la boîte. En revanche, il est maintenant possible de se servir de son iPhone comme d’une powerbank, offrant une charge (filaire) inversée pour recharger ses appareils ou ceux de ses amis.

Enfin, un mot à propos de la dissipation de la chaleur, un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre lors de la sortie de l’iPhone 15 Pro Max. Sur notre unité, nous avons constaté une chauffe assez marquée les premiers jours – y compris lorsqu’il n’était pas utilisé. En revanche, au bout de 2 jours d’utilisation, le phénomène a soudainement disparu – avant même l’arrivée de la MAJ d’iOS (17.0.3) conçue pour corriger ce problème !

À l’heure du bilan : l’iPhone 15 Pro Max, un géant sur qui compter

Difficile de ne pas succomber devant l’impeccable partition jouée par l’iPhone 15 Pro Max (à moins d’être totalement allergique aux grands écrans). Le terminal le plus haut de gamme d’Apple fait preuve d’une remarquable maîtrise, tant côté matériel que logiciel.

Le niveau de finitions est stratosphérique, le cadre en titane offrant une indéniable impression premium. Malgré sa taille, le terminal est très équilibré et donnerait (presque) une impression de légèreté ! De même, le niveau de performances offert par la puce A17 Pro s’avère tout simplement remarquable.

Test Phototrend iPhone 15 Pro Max

Mais surtout, l’iPhone 15 Pro Max est (encore une fois) un excellent compagnon en photo et en vidéo, avec une impeccable restitution des scènes, de jour comme de nuit. Le téléobjectif 120 mm et son « tétraprisme » nous convainc largement. Dommage qu’il soit réservé à la version « Pro Max »… ! Mentionnons aussi le mode ProRaw, qui devrait ravir les photographes chevronnés.

En cherchant bien, on distingue quelques points qui demeurent perfectibles. Un ultra grand-angle un peu en retrait en termes de restitution des détails. Une autonomie moyenne mais sans plus. Une charge toujours assez lente par rapport à la concurrence. Ou encore la non-utilisation du téléobjectif 120 mm en vidéo en basse lumière, qui est assez difficile à comprendre.

Cependant, l’iPhone 15 Pro Max s’avère particulièrement séduisant, et saura vous accompagner fidèlement, à la ville comme à la scène. Certes, quelques terminaux réussissent à le dépasser sur certains points ; néanmoins, la richesse et la cohérence de l’écosystème proposé par Apple lui permettent de conserver l’avantage pour quelques temps encore.

L’iPhone 15 Pro Max est disponible à partir de 1479 € pour 256 Go de stockage. Comptez 1729 € pour la version équipée de 512 Go de stockage et 1979 € pour la version embarquant 1 To de stockage.

Si vous recherchez un smartphone tout aussi performant et un peu plus compact, l’iPhone 15 Pro est proposé à partir de 1229 €. Il fait cependant l’impasse sur le téléobjectif 120 mm, se limitant à un zoom 77 mm.

Test iPhone 15 Pro Max : le smartphone photo ultime ?

Ergonomie et prise en main

8.5

Fonctionnalités photo / vidéo

8.6

Points forts

Superbe écran, finitions irréprochables

Polyvalence et réactivité du triple module photo

Très bonne qualité d’image, en photo et en vidéo, de jour comme de nuit

iOS toujours aussi fluide et agréable à utiliser

Téléobjectif 120 mm très réussi

Mode tethering et enregistrement externe via USB-C

Points faibles

Ultra grand-angle un peu en retrait

Recharge un peu lente, câble fourni en USB 2.0 seulement

Téléobjectif 120 mm non exploité en basse lumière

Source : https://phototrend.fr/2023/10/test-iphone-15-pro-max-smartphone-photo-ultime/

Auteur :

Date de Publication : 2023-10-19 09:41:25

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

le smartphone photo ultime ? - le smartphone photo ultime ? * le smartphone photo ultime ? | le smartphone photo ultime ? | le smartphone photo ultime ? | le smartphone photo ultime ? | | le smartphone photo ultime ? | | le smartphone photo ultime ? | le smartphone photo ultime ?