L’administration de la Nature confirme qu’un loup a bien été aperçu dans les régions d’Echternach et Beaufort

GoogleAds

Il y a quelques semaines, l’administration de la Nature et des forêts a reçu deux signalements faisant état d’une éventuelle présence de loups en provenance de l’est du pays dans les régions d’Echternach et de Beaufort. Après consultation d’experts internationaux, elle confirme qu’il s’agit bien d’un loup.

Des loups sévissent-ils au Luxembourg ? Depuis quelques semaines, l’administration de la Nature et des forêts a répertorié deux signalements faisant état d’une éventuelle présence de loups en provenance de l’est du pays. Dans son communiqué, elle indique « avoir reçu une vidéo filmée dans la région d’Echternach il y a environ deux semaines et une image piège photographique prise dans la région de Beaufort, la semaine dernière. »

Face à cette situation, l’administration de la Nature et des forêts a consulté plusieurs experts internationaux pour infirmer ou non la présence d’un loup. « Il peut désormais être confirmé qu’un loup est visible à la fois sur la vidéo et sur la photo », assure-t-elle, avant d’ajouter : « Les deux observations ont donc été classées comme preuve évidente (C1). Qu’il s’agisse d’un seul et même individu ne peut être ni confirmé ni exclu, car dans les deux cas, il n’existe aucun matériel génétique pouvant être analysé. »

Quatre signalements en 2023

Au total, quatre signalements ont été enregistrés pour l’année 2023 au Luxembourg, dont un récemment à Clervaux, début août. Le cadavre d’un mouton, avait, en effet, été retrouvé dans la région de Lieler. Ses blessures indiquaient que l’animal avait été victime d’un prédateur et potentiellement d’un loup.

Pour répondre aux besoins des communautés concernées, l’administration de la Nature organisera, si nécessaire, une opération d’information publique sur le thème des loups. Parallèlement, la population peut toujours signaler la présence de loups à des fins de surveillance à l’adresse suivante : [email protected]

Quel est le rôle des loups dans l’écosystème ?

Espèce protégée en Europe, le loup est un prédateur qui contribue à réguler les densités excessives de gibier ongulé. Depuis quelques années, le Luxembourg se prépare à un éventuel retour de cet animal. Le pays a ainsi élaboré des lignes directrices. Celles-ci ont été définies en 2017 dans le Plan d’action et de gestion pour la lutte contre les loups.

Quels sont les gestes à adopter face à un loup ?

Les loups sont des animaux très timides qui évitent généralement tout contact direct avec l’humain. Les rencontres sont donc très rares, mais peuvent toujours subvenir. L’administration de la Nature et des forêts conseille ainsi plusieurs gestes à adopter.

La première est de ne pas fuir, car cela peut déclencher l’instinct de chasse de l’animal. Ensuite, il est recommandé de ne pas se diriger vers le loup, de toujours garder un œil sur lui et de se prévenir de tout contact visuel.

En cas de rencontre, il faut attirer l’attention du loup, c’est-à-dire essayer de lui crier dessus et d’agiter les bras. S’il ne recule pas immédiatement, il est nécessaire de reculer lentement et de garder une distance convenable. Si l’animal continue de s’approcher, il est indispensable de continuer à l’appeler et, si nécessaire de lui lancer des pierres dans sa direction ou d’utiliser des branches pour le maintenir à distance.

Enfin, il ne faut surtout pas attirer les loups avec de la nourriture, même pour prendre des photos.

Source : https://lequotidien.lu/a-la-une/ladministration-de-la-nature-confirme-la-presence-dun-loup-a-echternach-et-beaufort/

Auteur :

Date de Publication : 2023-08-22 18:41:00

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .