iPhone 14 Pro vs iPhone 15 Pro : quelles différences ?

GoogleAds

Vous n’êtes certainement pas passé à côté de ce petit événement. Apple a récemment dévoilé ses nouveaux iPhone 15, dont deux modèles Pro, comme toujours, qui se démarquent encore un peu plus des modèles “classiques”. On fait le point sur les évolutions entre l’iPhone 14 Pro et l’iPhone 15 Pro. Spoiler : ce dernier se veut d’autant plus premium.

Comme chaque année, le mois de septembre a été marqué par l’arrivée de nouveaux iPhone dans le rayon des smartphones. Les 15es du nom, officialisés lors d’une Keynote le 12 septembre, ont fait leur entrée en boutique 10 jours plus tard et leur popularité est (déjà) incontestable. Comme souvent, ce sont notamment les modèles les plus haut de gamme qui attisent les convoitises. Mais qu’est-ce qui les différencie concrètement de leurs prédécesseurs ? C’est parti pour le grand comparatif entre les iPhone 14 Pro et les nouveaux iPhone 15 Pro.

Design : un habillage en titane voulu plus solide, et surtout plus léger

Si à première vue, les nouveaux fleurons d’Apple ressemblent fortement à leurs prédécesseurs, en y regardant de plus près on constate tout de même quelques évolutions en termes de design. À commencer par l’arrivée d’un nouveau bouton, qui vient simplifier l’expérience utilisateur : il s’agit du bouton Action, en lieu et place de celui qui servait à activer et désactiver le mode silencieux, et qui permet désormais d’accéder au raccourci de son choix. Mais c’est surtout une autre nouveauté qui a d’autant plus fait parler d’elle : pour la première fois, l’iPhone 15 Pro (et bien évidemment sa version Pro Max) adopte un design en titane. Pour rappel, ses prédécesseurs, depuis l’iPhone X, étaient conçus en acier inoxydable (les modèles “classiques”, encore aujourd’hui, sont en aluminium). Cet habillage en titane, “de qualité aérospatialedixit Apple, précisant qu’il s’agit du “même alliage que les véhicules d’exploration envoyés en mission sur Mars“, rien que ça, a deux atouts. D’une part, il se veut plus robuste, et d’autre part, il se veut surtout plus léger. Ainsi, l’iPhone 15 Pro perd 19g par rapport à l’iPhone 14 Pro, aussi bien dans sa version 6,1 pouces qu’en Pro Max de 6,7 pouces.

Alors qu’on est pourtant sensiblement sur les mêmes dimensions, ce nouveau cadre en titane confère par ailleurs un look d’autant plus élégant aux nouveaux iPhone 15 Pro. Leurs tranches arborent en effet une nouvelle finition brossée, contre l’aspect brillant précédemment, qui laissait inévitablement de vilaines traces de doigts. Notons toutefois que ce contour en titane peut voir sa couleur légèrement altérée après prise en main, une réaction causée par l’huile de la peau, mais pas de panique : l’effet n’est que momentané et disparaît en passant simplement un chiffon doux, légèrement humidifié. En parlant de couleur, qui dit nouvelle gamme dit d’ailleurs nouveaux coloris. Après le Violet intense, l’Or, l’Argent et le Noir sidéral de l’iPhone 14 Pro, cet iPhone 15 Pro présente quatre nouvelles déclinaisons mettant en avant son matériau phare : Titane naturel, Titane bleu, Titane blanc et Titane noir. On reste donc sur des tons plutôt sobres, qui font néanmoins toujours autant d’effet grâce au dos en verre mat texturé, d’un joli aspect soyeux, des plus agréables au toucher. Après tout, on ne change pas une recette qui gagne.

Performances : une nouvelle puce conçue spécifiquement pour les modèles Pro

Au niveau de l’écran, pas de changement à signaler. La Dynamic Island, l’effet “wow” l’an dernier sur les iPhone 14 Pro, est bien sûr de retour, de même que le mode Always-on, la technologie ProMotion avec son taux de rafraîchissement adaptatif montant jusqu’à 120 Hz, ainsi qu’une luminosité de pointe enregistrée à 2 000 nits en extérieur. C’est plutôt en regardant à l’intérieur de l’appareil qu’on va trouver d’autres évolutions majeures. À commencer par la puce, évidemment. Apple a pris l’habitude désormais d’équiper seulement ses iPhone Pro d’un nouveau SoC (System on a Chip), recyclant pour les autres celui qui avait servi aux précédents modèles Pro. Alors que l’iPhone 15 et l’iPhone 15 Plus ont ainsi hérité de l’A16 Bionic introduite sur les iPhone 14 Pro, on s’attendait à découvrir une puce A17 Bionic sur les iPhone 15 Pro… Mais, surprise : la firme de Cupertino innove en leur offrant une puce taillée spécifiquement pour eux, l’A17 Pro. Un SoC qui bénéficie d’une finesse de gravure de 3 nanomètres (contre 4nm précédemment), une première sur smartphone, avec pas moins de 19 milliards de transistors (c’est 3 milliards de plus que sur l’A16 Bionic) pour des performances inégalées.

Prenant le large en termes de puissance par rapport à ce qui se fait actuellement sur le marché, l’A17 Pro montre une amélioration à tous les niveaux par rapport à la génération précédente. Son processeur central CPU, à 6 cœurs encore, est 10% plus rapide grâce à des évolutions en micro-architecture, qui lui permettent aussi de gagner en efficacité énergétique. Son processeur neuronal NPU (dit “Neural Engine”), bien que toujours composé de 16 cœurs, se veut quant à lui deux fois plus rapide, capable d’effectuer quelque 35 milliards d’opérations à la seconde. Et surtout, son processeur graphique GPU gagne un cœur de plus, passant ainsi à 6 cœurs lui aussi, lui permettant de faire un bond de 20% en termes de performances. Sans compter qu’il se démarque grâce à une jolie nouveauté : la technologie de ray-tracing, offrant un rendu naturel des lumières, est désormais matérielle et ainsi quatre fois plus performante que le ray-tracing logiciel. Ce qui se traduit par des effets de lumière avancés, ultra-réalistes, portant l’expérience de jeu sur mobile à un niveau console.

Une autonomie toujours remarquable, la recharge optimisée et l’arrivée du port USB-C

Longtemps décriée sur le volet de l’autonomie, la marque à la pomme a de toute évidence rattrapé son retard, ses fameux fleurons n’ayant plus à rougir de la concurrence sur ce point. Alors que l’iPhone 14 Pro faisait déjà preuve de remarquables performances, l’iPhone 15 Pro se voit doté d’une batterie légèrement plus grosse : 3 274 mAh, contre 3 200 mAh, comme le rapporte 01 Net. Une toute petite amélioration également constatée sur le modèle Pro Max, avec 4 422 mAh affichés, contre 4 323 mAh pour son prédécesseur. Résultat : on obtient les mêmes niveaux d’autonomie, ni plus, ni moins, soit jusqu’à 23 heures de lecture vidéo et 75 heures de lecture audio pour les iPhone 14 et 15 Pro, jusqu’à 20 heures de lecture vidéo et 95 heures de lecture audio pour les iPhone 14 et 15 Pro Max.

Là où Apple innove, c’est sur le plan de la recharge. D’abord en proposant une petite nouveauté dans les Réglages de la batterie, en termes de recharge optimisée : les iPhone 15, tous modèles confondus, proposent de limiter la recharge à 80% afin de préserver leur batterie et ainsi augmenter leur durée de vie. Puis surtout, vous n’y aurez pas échappé, c’est au niveau de la connectivité que les nouveaux fleurons opèrent une vraie révolution : exit le port Lightning, place à l’USB-C. Alors que cela permet notamment à l’iPhone 15 de recharger d’autres appareils en tout genre, ou encore d’être branché à un disque externe pour y enregistrer directement des vidéos dessus, les versions Pro sont qui plus est compatibles avec la norme USB 3 (contre USB 2 sur les modèles “classique” et Plus). De quoi offrir des transferts jusqu’à 20 fois plus rapides.

Photo : l’équivalent de 7 objectifs professionnels sur les iPhone 15 Pro

Last but not least, la partie photo. Encore une fois, à première vue, Apple ne semble pas avoir beaucoup changé sa recette sur ce plan. On retrouve d’ailleurs une configuration très similaire entre les trois objectifs des iPhone 14 Pro et ceux des iPhone 15 Pro : un capteur grand-angle principal de 48 Mpx, avec ouverture f/1,78, un ultra grand-angle de 12 Mpx, avec ouverture f/2,2, et un téléobjectif de 12 Mpx, avec ouverture f/2,8. Mais le diable est dans les détails, comme on dit. Et c’est déjà en se penchant sur ce dernier capteur qu’on décèle une première évolution, toutefois réservée à la version Pro Max : un zoom optique x5, là où l’iPhone 15 Pro propose toujours du x3, comme ses prédécesseurs.

Autre constat : la marque à la pomme parle désormais de longueurs focales plutôt que de simples options de zoom, se targuant d’avoir intégré l’équivalent de “sept objectifs professionnels” dans ses nouveaux iPhone 15 Pro. Alors que le téléobjectif x5 du Pro Max offre une longueur focale inédite de 120 mm, le x3 du modèle Pro se traduit toujours par une longueur focale de 77 mm. Comme c’était déjà le cas sur les iPhone 14 Pro, le capteur ultra grand-angle propose un mode Macro, en plus d’une longueur focale de 13 mm (x0,5). Et c’est le capteur principal qui se charge du reste, avec quatre longueurs focales proposées : 24 mm (x1), 28 mm (x1,2), 35 mm (x1,5) et 48 mm (x2).

L'iPhone 15 Pro promet des performances photo inégalées grâce à la nouvelle puce A17 Pro, qui offre notamment une très haute résolution par défaut de 24 Mpx, ainsi que la technologie Smart HDR 5, pour des rendus plus fidèles entre les tons clairs, intermédiaires et sombres.L’iPhone 15 Pro promet des performances photo inégalées grâce à la nouvelle puce A17 Pro, qui offre notamment une très haute résolution par défaut de 24 Mpx, ainsi que la technologie Smart HDR 5, pour des rendus plus fidèles entre les tons clairs, intermédiaires et sombres. © Apple

Si toutes ne sont pas techniquement des options de zoom optique, certaines étant par définition numériques, ce qui tend d’ordinaire à affecter la qualité, Apple promet néanmoins une “très haute résolution” peu importe la longueur focale choisie, et ce grâce à la puissance de la nouvelle puce A17 Pro. D’ailleurs, autre changement majeur par rapport à la précédente génération : plus besoin d’activer le format ProRAW pour avoir accès au 48 Mpx du capteur principal (par défaut, les iPhone 14 Pro continuaient en effet de capturer des clichés en 12 Mpx). Désormais, double nouveauté : alors que l’objectif grand-angle offre par défaut une résolution de 24 Mpx, il est aussi possible d’obtenir du 48 Mpx en format HEIF (High Efficiency Image File, une norme privilégiée au JPEG depuis iOS 11 sur l’iPhone, nettement moins lourde que le ProRAW).

En bref, Apple reprend le même matériel qui a fait le succès des iPhone 14 Pro, misant sur la puissance logicielle de la puce A17 Pro pour apporter tout de même de nettes améliorations en photo. On notera également, comme autres nouveautés non négligeables, l’arrivée de la technologie Smart HDR 5 (contre Smart HDR 4 précédemment) pour une meilleure gestion des tons, et le mode Portrait “nouvelle génération” qui offre notamment la possibilité de modifier l’effet de bokeh une fois la photo prise, à l’image du mode Cinématique toujours présent lui aussi.

Conclusion : Apple passe du Pro au Premium

Alors que l’iPhone 15 et l’iPhone 15 Plus se sont largement démarqués de leurs prédécesseurs, en empruntant de nombreux atouts aux iPhone 14 Pro, les iPhone 15 Pro et Pro Max ne sont pas en reste, passant eux aussi un cap pour devenir de vrais modèles premium. Ce qui fait la différence : ce nouvel habillage en titane, à la fois léger et élégant, le nouveau bouton Action des plus pratiques aussi, puis surtout une puce A17 Pro plus performante que jamais, le nouveau port USB-C bien utile, et des capacités en photo encore améliorées, alors que la précédente génération était déjà bluffante dans ce domaine… Alors, tenté de craquer pour l’un des nouveaux bijoux de la marque à la pomme croquée ?

Sources : Apple, 01 Net

Source : https://actus.sfr.fr/guide-et-comparatif/smartphones/quelles-differences-entre-l-i-phone-14-pro-et-l-i-phone-15-pro-202310090005.html

Auteur :

Date de Publication : 2023-10-09 18:00:42

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ++