German Bionic dévoile l’Apogee+, un exosquelette destiné au levage des personnes à mobilité très réduite

GoogleAds

German Bionic, la startup derrière l’exosuit léger Apogee, vient de dévoiler l’Apogee+, une version remaniée principalement destinée à aider les professionnels de la santé. Cet exosquelette motorisé permet d’alléger les efforts des infirmières et des travailleurs de santé lorsque ces derniers ont en charge des patients à mobilité réduite, et en particulier des personnes âgées et des infirmes. L’Apogee+ est défini comme un « assistant de levage personnel » qui aide activement à la mobilité, au levage et au positionnement du patient, notamment pour effectuer certaines tâches sanitaires comme le bain. L’Apogée+ assure une capacité de levage – sans effort supplémentaire – de 35 kilos et intègre aussi des poignées qui assurent la stabilité et un meilleur repositionnement du patient.

Cet exosquelette médical est aussi résistant à l’eau et à la poussière, et peut donc s’intégrer aussi bien dans les unités hospitalières que lors des soins à domicile. L’appareil a aussi été conçu de façon à être rapidement et efficacement désinfecté, un atout essentiel dans les établissements de santé. German Bionic prévoit dans un premier temps de commercialiser l’Apogee+ en Allemagne et en Amérique du Nord au prix de 9900 dollars à l’unité (des commandes groupées sont bien sûr possibles).

Les derniers articles du site

Source : https://kulturegeek.fr/news-292994/german-bionic-devoile-lapogee-exosquelette-destine-levage-personnes-mobilite-reduite/amp

Auteur :

Date de Publication : 2023-08-29 21:11:00

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . +