En Syrie, la sécheresse au cœur de la grande détresse des pêcheurs de l’Euphrate

Assis sur sa barque échouée sur le rivage, Ismaïl Hilal regarde avec amertume les eaux scintillantes du plus grand lac artificiel de Syrie : ce pêcheur a dû abandonner le métier qu’il pratiquait depuis 37 ans, car l’Euphrate s’assèche et les poissons se raréfient.

“J’ai passé toute ma vie dans le lac, depuis que j’ai douze ans”, dit l’homme à la barbe grisonnante. “Mais j’ai été forcé de le quitter cette année. Je ne pouvais plus vivre de la pêche”.

Le lac Assad, créé sur l’Euphrate par la construction d’un barrage avec l’aide de l’Union soviétique il y a une cinquantaine d’années, constitue la plus grande réserve d’eau de Syrie. Il se trouve dans les zones qui échappent au contrôle du régime, dans le nord du pays.

Mais la baisse du niveau de l’eau et l’assèchement du fleuve, ainsi que la pollution qui s’aggrave et la pêche illégale ont réduit la richesse halieutique.

“Beaucoup de pêcheurs ont abandonné le métier, en raison de la réduction du nombre de poissons et de la hausse du coût du matériel”, explique Ismaïl Hilal.

⋙ Une analyse ADN révèle le lien entre 27 Afro-Américains réduits en esclavage et 42 000 descendants vivants

“Aujourd’hui, on peut à peine avoir cinq pour cent de ce qu’on pêchait par le passé”, dit-il, ajoutant que les pêcheurs ont désormais du mal à trouver certaines variétés de poisson comme le mulet.

A cinquante ans, ce père de sept enfants a dû se résigner à travailler dans un restaurant de la ville de Tabqa, où il écaille patiemment des poissons avant de les faire griller.

Selon PAX, une ONG travaillant pour la paix basée aux Pays-Bas, le niveau de l’eau a baissé de quatre mètres entre 2022 et 2023 dans le lac Assad, qui s’étend sur plus de 600 km2.

L’ONG, qui se base sur des données satellitaires et les rapports sur le terrain de ses partenaires, souligne que “le manque d’eau entraîne des déplacements, des maladies et porte les germes de nouveaux conflits”.

⋙ Top 30 des pays les moins touristiques du monde

Une situation catastrophique pour les points d’eau

Dans la seule région de Raqqa, où se trouve le lac, les chiffres de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) montrent que les précipitations annuelles ont chuté entre 2020 et 2021, passant de 232 mm à 106 mm par mois avant de remonter à 208 mm par mois en 2022.

Plusieurs années, la construction par la Turquie, où Depuis deux fleuves prennent leur source, d’une série de barrages sur le Tigre et sur l’Euphrate a déjà fait diminuer le débit pour ce fleuve de 40% en Syrie.

Au-dessus du lac, des corbeaux tournoient, alors que des poissons morts flottent à la surface.

Les correspondants de l’AFP ont constaté une prolifération des algues, qui absorbant l’oxygène selon les experts, provoque l’asphyxie des poissons.

⋙ Turquie : des villageoises participent à la rénovation de la plus grande synagogue du monde antique

Sur une des rares barques glissant sur le lac, Ali Chebli, un pêcheur de 37 ans, remonte péniblement ses filets, au soleil couchant.

“Par le passé, on pouvait attraper 50 kilos, voire 40 ou 30, et cela était suffisant pour les dépenses familiales”, affirme-t-il.

“Mais aujourd’hui, nous pêchons à peine un ou deux kilos, et parfois rien (…) en raison de la baisse du niveau de l’eau et de la pollution du lac”, explique l’homme au teint basané.

“La situation des pêcheurs est désastreuse, nous travaillons un jour et nous arrêtons pendant quinze autres jours”, ajoute le pêcheur qui fait vivre sa femme, ses trois enfants et son père malade.

Il craint de ne pas pouvoir transmettre son métier, menacé de disparition, à ses enfants.

⋙ En plein combat, les Ukrainiens utilisent des leurres et jouets sonores pour faire paniquer les Russes

EN IMAGES Que reste-t-il du patrimoine en Syrie ?

Une biodiversité vulnérable

“Les communautés syriennes ressentent les effets en cascade de la guerre, du changement climatique et de l’échec de l’action multilatérale pour faire face à ces impacts”, affirme à l’AFP Wim Zwijnenburg, un chercheur de PAX.

“La pénurie d’eau, aggravée par la pollution (..) entraîne une nouvelle perte de biodiversité le long des lacs et des rivières du nord et de l’est de la Syrie”, explique-t-il.

Au marché aux poissons de Raqqa, les vendeurs se plaignent de la baisse de leurs revenus.

Le poisson, placé sur de grands blocs de glace en raison de la chaleur, est vendu à la criée et nettoyé devant les acheteurs.

⋙ Fusion nucléaire : un (nouveau) grand bond en avant

“Les poissonneries avaient des tonnes de poissons, mais aujourd’hui la plus grande n’en propose pas plus de 200 kilos, à cause de la sécheresse, du manque d’eau et des températures élevées”, affirme Ragheb Ismaïl, un vendeur de 45 ans.

“Avant, il y avait de grandes quantités de poissons dans l’Euphrate. Aujourd’hui, il y a des clients mais plus assez de poisson”.

Sur le même thème :

⋙ Minage en eau profonde : 6 affirmations fausses ou trompeuses à déjouer

⋙ Sécheresse : 68 % des nappes phréatiques françaises toujours sous les normales

⋙ Uruguay : confrontée à une grande sécheresse, la population contrainte de boire de l’eau salée

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés. ©2023 Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette page sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées »

Source : https://www.geo.fr/voyage/en-syrie-la-secheresse-au-coeur-de-la-grande-detresse-des-pecheurs-de-leuphrate-216087

Auteur :

Date de Publication : 2023-08-07 14:34:14

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

PHOTOVIDEOMAG - PHOTOVIDEOMAG * PHOTOVIDEOMAG | PHOTOVIDEOMAG | PHOTOVIDEOMAG | | PHOTOVIDEOMAG | | PHOTOVIDEOMAG | https://www.wa-news.com/   https://lamaisondurasage.fr   https://www.newshealth.biz   https://www.france-news.net   https://respectology.info   https://the-curcuma.com   https://news7.asia/   https://london-news.net   -/- Langard Lot de 20 œillets Blanc 12 mm   Report: Apple in talks to offer combined streaming bundle of Apple TV+ and Paramount+   Fragen, die sich jeder stellt: Dafür ist die kleine Tasche an der Jeanshose wirklich gedacht   Cup run crucial as Chelsea chase European place – Mauricio Pochettino   Arsenal move ahead of Chelsea to sign £112m transfer target   -*- Dietary Thiamine Linked With Cognition   Megazord [Explicit]   ECCO Rugged Track, Chaussures Multisport Outdoor Homme   Seiko – SNKL17K1 – 5 Gent – Montre Homme – Automatique Analogique – Cadran Gris – Bracelet Acier Gris   Staying at Tamara’s [Explicit]   Manouchian au Panthéon : Hommage au résistant et ses frères d’armes au Mont-Valérien   Reds Keen On England Star Marc Guehi   Too Much Niacin May Increase Your Risk