DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits

Trois ans après son Osmo Pocket 2, DJI revoit sa copie et lance l’Osmo Pocket 3, une caméra pour tout filmer et se filmer, performante et facile d’accès.Désormais équipée d’un écran OLED rotatif et d’un capteur au format un pouce, l’appareil a tout pour séduire les amoureux de belles images et les créateurs de contenus.Bien plus performante que son aînée, elle est aussi bien plus chère et vendue 539 euros, ou 679 euros avec différents accessoires qui se rendent vite indispensables.

Le rouleau compresseur DJI a encore frappé. Après son drone Mini 4 Pro et sa caméra Action 4, le fabricant chinois lance son Osmo Pocket 3. Cette caméra pour créateurs de contenus et amoureux de belles images succède à l’Osmo Pocket 2, lancée en 2020, qui nous avait déjà étonnés. Cette fois, DJI place le curseur un cran au-dessus, avec un appareil qui, à 20 Minutes, nous donne envie de laisser pour de bon nos smartphones au placard pour tout filmer.

La caméra Osmo Pocket 3 de DJI et son écran rotatif. – DJI

Un écran rotatif pour filmer à l’horizontale ou à la verticale

Il y a un truc en plus sur la caméra Osmo Pocket 3 de DJI. Si elle ressemble beaucoup à son aînée, la petite pocket cam arbore en façade un écran rotatif. Fini le minuscule écran LCD incorporé de l’Osmo Pocket 2 (ou la possibilité de lui greffer son smartphone comme viseur, sur le côté). Celui proposé, qui peut basculer en mode horizontal ou vertical selon le format de prise de vue souhaité, est OLED et mesure 2 pouces. Lumineux (jusqu’à 700 nits), précis et tactile, il est largement suffisant pour filmer ou se filmer. Et bien filmer. 

Désormais lestée d’un capteur de 1 pouce de 11,8 mégapixels, l’Osmo Pocket 3 promet des images de bien meilleure qualité, notamment en basse lumière.

Pesant 179 grammes (139,7 x 42,2 x 33,5 mm), l’appareil est d’un emploi particulièrement intuitif. On peut en sélectionner les réglages sur son écran, ou sur l’écran d’un smartphone déporté, à travers l’application DJI Mimo. Laquelle permet également de prendre la main sur la caméra à distance. En quelques minutes après son déballage, nous étions à même de tourner nos premiers clips, sans nous référer à un quelconque tuto. Cependant, nous avons apprécié les petits messages pop-up qui s’affichent de façon périodique à l’écran, pour nous guider dans nos manipulations.

Un mode de tracking bluffant

Nos essais s’avèrent on ne peut plus concluants. Filmant jusqu’en 4K jusqu’à 120 images par seconde en panoramique, la captation perd un peu en qualité si l’on opte pour un format vertical en vue d’un partage sur Tik Tok (ou la création de Reels sur Facebook/Instagram, voire de Shorts de YouTube). Car ici, la nacelle ne bascule pas en mode portrait. Un recadrage s’effectue ainsi automatiquement pour fournir des images en 9/16e (en 3K, à 1.728 x 3.072 pixels). Mais cela reste bien suffisant pour des images qui seront visonnées sur smartphone.

La caméra Osmo Pocket 3 de DJI peut filmer en mode panoramique ou vertical. – DJI

Au choix, trois modes de prises de vues : Standard (pour filmer comme avec un smartphone) ; FPV (mode avec lequel la nacelle tourne selon les mouvements de l’appareil) ; ou avec un verrouillage sur un sujet. A cet égard, le Face Tracking, qui détecte automatiquement le visage le plus proche et ne le lâche pas d’une semelle jusqu’à 180°, même s’il s’éloigne, est on ne peut plus efficace. Directement inspiré de celui qui intègre certains drones du fabricant, il est parfait pour des présentations, voire de véritables reportages en Face Cam !

Et avis aux vidéastes, l’Osmo Pocket 3 permet aussi de filmer en accéléré ou au ralenti. Sans doute manque-t-il à l’Osmo Pocket 3 un véritable zoom optique, celui proposé restant numérique et limité à 2x.

166 minutes de vidéo en 4K

De son côté, la stabilisation mécanique (et non numérique comme sur les Action Cam) de la caméra est très satisfaisante. A main levée, difficile de rater une prise de vue, même si l’on marche à bonne allure. En courant, quelques bougés se font sentir, mais la vocation de l’Osmo Pocket 3 n’est pas de jouer les rivales des GoPro. Elle n’est d’ailleurs pas faite pour le sport.

D’abord, sa nacelle peut s’avérer très fragile en cas de chute. Ensuite, la caméra n’est pas étanche. Son port pour carte microSD n’est d’ailleurs pas protégé par un cache. Si la caméra ne dispose pas de stockage interne, ce que l’on peut déplorer, elle peut accueillir une carte jusqu’à 512 Go. Ce qui permet de voir venir… Elle dispose néanmoins d’une batterie interne d’une autonomie de 1.300 mAh, l’équivalent, selon DJI, de 166 min de vidéo en 4K. A condition de ne pas trop solliciter les mouvements de la nacelle. Pour aller plus loin, DJI propose un pack nommé « Créateur ».

Le version «Créateur» de la caméra Osmo Pocket 3 de DJI propose des accessoires qui se rendent vite indispensables. – DJI

En plus de la caméra qui, vendue seule, vaut tout de même 539 euros (l’Osmo Pocket 2 ne coûtait que 369 euros…), ce pack à 679 euros, ajoute une batterie supplémentaire de 950 mAh à greffer sous la caméra, une sacoche de protection, un support avec pas de vis, un trépied, un micro déporté avec bonnette anti-vent, et un objectif grand angle. Celui-ci, à aimanter sur l’objectif principal, permet d’élargir le champ de vision, qui passe d’un équivalent 20 mm à 15 mm.

Caméra de voyage et caméra de vloging

Ainsi, la petite caméra au format stick possède-t-elle bien des arguments. Certes, son prix la destine aux amateurs d’images exigeants. Mais ils sauront trouver avec l’Osmo Pocket 3 une caméra de voyage extrêmement simple d’usage pour les uns, capable de fournir des images à la qualité bien supérieure à celle de nombreux smartphones.

Pour les autres, l’Osmo Pocket 3 incarne la caméra de vloging par excellence, souple et rapide d’emploi, qui offre des possibilités de tournage très avancées. Plus encore que celles d’un appareil photo/vidéo compact dédié à la production de contenu, comme le Sony ZV-1F (désormais vendu 550 euros environ), qui, s’il possède bien des atouts, n’est pas stabilisé et se dédie davantage à la prise de vue en studio.

Source : https://m.20minutes.fr/amp/a/4060077

Auteur :

Date de Publication : 2023-10-31 18:14:30

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits - DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits * DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits | DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits | DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits | DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits | | DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits | | DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits | DJI Osmo Pocket 3, la caméra qui remplace un smartphone pour créer des contenus vidéos parfaits