ces images satellites de Gaza révèlent l’ampleur et la violence des frappes

GoogleAds

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car : Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner. Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos. Si vous n’êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à [email protected]. Satellite view of the destroyed residential buildings in Gaza following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS  THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS Satellite view of the destroyed residential buildings in Gaza following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES

MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS

Un quartier résidentiel rasé à Gaza

INTERNATIONAL – Des habitations détruites, des rues jonchées de débris, et de la poussière partout. Depuis l’offensive surprise du Hamas contre Israël le 7 octobre, l’État hébreu ne cesse de pilonner la bande de Gaza en représailles. Ces intenses bombardements ont déjà fait plus de 1200 morts dans l’enclave palestinienne.

Des images satellites prises par la société Maxar Technologies, spécialiste des photos aériennes, dévoilent l’ampleur et l’intensité des dégâts comme vous pouvez le voir ci-dessous.

Le premier cliché pris mardi 10 octobre montre par exemple la destruction de la mosquée al-Gharbi, à Gaza City. Sous cette première photo, une capture écran de Google Earth avant les frappes israéliennes.

Satellite view of the destroyed al Gharbi mosque in west Gaza following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS  THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS Satellite view of the destroyed al Gharbi mosque in west Gaza following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES

MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS

Mosquée al-Gharbi à Gaza City

Mosqué Al-Gharbi, Gaza City, avant les frappes israéliennes Google Earth Mosqué Al-Gharbi, Gaza City, avant les frappes israéliennes

Google Earth

Mosqué Al-Gharbi, Gaza City, avant les frappes israéliennes

Les deux images suivantes, également prises le 10 octobre, montrent la dévastation dans un quartier résidentiel complètement rasé et les dégâts autour de la tour al-Watan ciblée dimanche 8 octobre, et d’où la fumée s’échappe encore. Sous cette dernière image, une capture écran de la tour al-Watan avant les bombardements.

Satellite view of the destroyed residential buildings in Gaza following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS  THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS Satellite view of the destroyed residential buildings in Gaza following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES

MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS

Un quartier résidentiel rasé à Gaza

Satellite view of the destroyed Watan tower in Gaza City following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS  THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS Satellite view of the destroyed Watan tower in Gaza City following Israeli strikes, October 10, 2023 in this handout image. Satellite image Maxar Technologies/Handout via REUTERS THIS IMAGE HAS BEEN SUPPLIED BY A THIRD PARTY. MUST NOT OBSCURE LOGO. MANDATORY CREDIT. NO RESALES. NO ARCHIVES

MAXAR TECHNOLOGIES / via REUTERS

Al-Watan Tower

La tour al-Watan avant la guerre Google Earth La tour al-Watan avant la guerre

Google Earth

La tour al-Watan avant la guerre

Pour échapper aux bombardements quotidiens qui ne frappent pas que des cibles du Hamas, mais aussi des magasins, des usines, des moquées ou des immeubles résidentiels, près de 340 000 Palestiniens ont fui leurs habitations, selon l’ONU. Selon l’armée israélienne, les frappes ont visé 2.687 cibles à Gaza depuis samedi.

Les avions de combat ont bombardé une université islamique liée au Hamas. Des ambulances ont été touchées, provoquant la mort de quatre membres du Croissant-Rouge palestinien, selon la Croix-Rouge. D’après l’ONU, 11 de ses employés et 30 élèves des écoles gérées par l’une de ses agences ont été tués à Gaza depuis samedi.

Crise humanitaire

Aux dégâts s’ajoute le blocus imposé par Israël, qui a annoncé le « siège complet de la bande de Gaza » après l’attaque du Hamas. Dans cette enclave pauvre et exiguë où s’entassent 2,3 millions d’habitants, l’approvisionnement en eau, en électricité et en nourriture a été coupé par l’État hébreu.

Mercredi, plusieurs ONG ont alerté sur une situation humanitaire catastrophique, alors qu’Israël a mobilisé 300.000 réservistes et déployé des dizaines de milliers de soldats autour de la bande, suscitant les craintes d’un assaut terrestre sur le territoire palestinien.

L’unique centrale électrique de Gaza s’est également arrêtée mercredi après-midi, faute de carburant, et les hôpitaux sont débordés et manquent de matériel. « Bientôt, les hôpitaux vont se transformer en cimetière », a alerté le Comité international de la Croix-Rouge sur Twitter.

Malgré les appels de la communauté internationale à ouvrir un couloir humanitaire pour aider les civils, victimes collatérales de ce conflit, Israël ne veut pas plier. « L’aide humanitaire à Gaza ? Aucun interrupteur électrique ne sera allumé, aucun robinet d’eau ne sera ouvert et aucun camion de carburant n’entrera tant que les Israéliens enlevés ne seront pas rentrés chez eux », a prévenu le ministre de l’Énergie, Israël Katz.

À voir également sur Le HuffPost :

Vous ne pouvez pas visionner ce contenu car : Vous avez refusé les cookies associés aux contenus issus de tiers en vous abonnant. Vous ne pourrez donc pas lire nos vidéos qui ont besoin de cookies tiers pour fonctionner. Vous utilisez un bloqueur de publicité. Nous vous conseillons de le désactiver afin d’accéder à nos vidéos. Si vous n’êtes dans aucun de ces deux cas, contactez-nous à [email protected].

Source : https://www.huffingtonpost.fr/international/video/guerre-israel-hamas-ces-images-satellites-de-gaza-revelent-l-ampleur-et-la-violence-des-frappes_224324.html

Auteur :

Date de Publication : 2023-10-12 10:32:50

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

GoogleAds
Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

1 2 3 4 5 6 7 8 cAKErESUME. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .... . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .