capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale

3 ans après la Pocket 2, DJI revient avec l’Osmo Pocket 3, sa nouvelle caméra stabilisée de poche. Toujours montée sur une nacelle stabilisée sur 3 axes, cette caméra au design compact adopte de nombreuses nouveautés : capteur CMOS 1 pouce, 4K 120p, écran OLED rotatif, ActiveTrack 6.0 et D-Log M 10 bits. Nous avons eu l’occasion de prendre en main la DJI Osmo Pocket 3 et voici un tour des nouveautés.

DJI Osmo Pocket 3 : le retour de l’Osmo

Après l’Osmo Pocket sortie en 2018 et la v2 dévoilée en 2020, DJI revient 3 ans plus tard avec une nouvelle caméra compacte stabilisée sur 3 axes. Si le concept reste à peu près le même que sur le premier modèle, avec un format mini, une nacelle stabilisée et de la vidéo 4K, tout ou presque a évolué avec cette nouvelle version, et dans le bon sens.

Avec plusieurs lignes de produits, notamment l’Osmo Action, l’Osmo Mobile et l’Osmo Pocket, le constructeur chinois mutualise ses innovations. Ainsi, cette Osmo Pocket 3 reprend et améliore le système modulaire présent sur la DJI Pocket 2 et l’Action 2, tout en intégrant une innovation issue de ses drones, un capteur de type 1 pouce.

L’autre grosse nouveauté est l’ajout d’un écran tactile 2 pouces rotatif. Placé à la verticale, une simple rotation permet d’allumer la caméra, et vice-versa pour l’éteindre, ou pour passer en mode portrait. L’ensemble des commandes se fait via l’écran tactile ainsi qu’à l’aide du joystick et du bouton d’enregistrement vidéo (et de déclenchement vidéo). Sur ce point, DJI raffine petit à petit l’ergonomie de sa caméra, pour notre plus grand plaisir.

Voici la liste des caractéristiques de l’Osmo Pocket 3 :

capteur CMOS 1 pouce, 12 Mpx

focale : 20 mm en équivalent plein format

ouverture : f/2

plage ISO : 50-6400 ISO (photo et vidéo)

plage ISO étendue : 50-16 000 ISO (vidéo faible luminosité)

vitesse d’obturation : 1s à 1/8000s

définition photo : 3840×2160 px (16:9), 3072×3072 px (1:1)

vidéo :

4K (16:9 – 3840×2160) 24/25/30/48/50/60 fps

2.7K (16:9 – 2688×1512) 24/25/30/48/50/60 fps

1080p (16:9 – 1920×1080) 24/25/30/48/50/ 60fps

3K (1:1 – 3072×3072) 24/25/30/48/50/60 fps

2160p (1:1 – 2160×2160) 24/25/30/48/50/60 fps

1080p (1:1 – 1080×1080) 24/25/30/48/50/60 fps

3K (9:16 – 1728×3072) 24/25/30/48/50/60 fps

2.7K (9:16 – 1512×2688) 24/25/30/48/50/60 fps

1080p (9:16 – 1080×1920) 24/25/30/48/50/60 fps

slow motion :

4K (16:9 – 3840×2160) 120 fps

2.7K (2688×1512) 120 fps

1080p (1920×1080) 120/240 fps

modes vidéo : hyperlapse, timelapse, motionlapse

débit maximum : 130 Mbps

stabilisation : nacelle 3 axes

zoom : numérique jusqu’à 2x

formats photo : JPEG + DNG

vidéo : MP4 (H.264/HEVC)

audio : 3 micros omnidirectionnels stéréos

écran : OLED 2 pouces, rotatif à 90°

stockage : microSD jusqu’à 512 Go

connectivité sans-fil : WiFi 2.4 et 5 Ghz et Bluetooth 5.2

batterie : 1300 mAh, jusqu’à 116 min d’autonomie en 4K 60p

poids : 179 g

dimensions : 139,7 × 42,2 × 33,5 mm

prix de lancement : 539 € en pack simple, 679 € en Creator Combo

Capteur 1 pouce et objectif équivalent 20 mm f/2

Le DJI Osmo Pocket 3 intègre ainsi un nouveau capteur 1 pouce, bien plus grand que le capteur de type 1/1,7 pouce de la précédente version. Il s’agit d’une petite révolution pour DJI dans le monde de ses caméras portables, car jusqu’alors le seul capteur 1 pouce se trouvait sur certains de ses drones. Même l’Osmo Action 4, dévoilée l’été dernier, n’est équipée que d’un capteur 1/1,3 pouce de 10 Mpx.

DJI ne donne pas beaucoup de détails sur ce capteur, si ce n’est que c’est un CMOS type 1 pouce dont la définition semble équivalente à 11,8 Mpx. Mais, il n’est pas possible d’enregistrer d’image utilisant l’ensemble du capteur. L’appareil permet ainsi de générer des vidéos jusqu’en 4K et des photos dans deux formats : 16:9 en 3840×2160 px (8,3 Mpx) et 1:1 en 3072×3072, soit jusqu’à 9,4 Mpx.

L’usage d’un capteur 1 pouce sur ce genre de caméra devrait offrir une meilleure qualité d’image, notamment dans les situations de faible luminosité. Son usage de nuit sera ainsi plus facile. Contrairement à la Pocket 2, cette caméra fait cependant l’impasse sur le mode 64 Mpx en photo.

Côté bloc optique, l’Osmo Pocket 3 reprend un objectif grand-angle (20 mm en eq. 24×36) avec une ouverture f/2. DJI propose toujours un adaptateur ultra grand-angle 0,75x aimanté permettant d’obtenir un équivalent 15 mm. L’objectif ne dispose pas de zoom, mais DJI a intégré un zoom numérique jusqu’à 2x en photo et vidéo, et jusqu’à 4x en mode webcam/streaming.

Vidéo 4K jusqu’à 120 fps et format vertical

Très attendue sur la vidéo, l’Osmo Pocket ne déçoit pas, du moins sur le papier. En effet la caméra est capable de filmer jusqu’en 4K 60 fps et 130 Mb/s en mode normal, mais peut monter jusqu’à 120 fps dans un mode Slow Motion, le tout en 16:9. Ici, rien ne sert vraiment de descendre en définition, puisque la limite reste toujours la même en fréquence d’image, sauf en 1080p où il est possible de monter jusqu’à 240 fps. Si vous le souhaitez, vous pouvez filmer en 1:1 jusqu’en 3K à 60 fps.

On retrouve différents modes vidéos : timelapse, hyperlapse et motionlapse disponibles uniquement en Full HD 30p. En plus du mode vidéo classique, la caméra dispose d’un mode vidéo faible luminosité (limité à la 4K 30p) qui permet d’étendre la plage de sensibilité jusqu’à 16 000 ISO, bien au-delà de la plage 50-6400 ISO classique en photo et vidéo.

La grosse nouveauté de cette caméra est la possibilité de passer facilement de la prise de vue horizontale à des images filmées à la verticale. Cette fonction vient répondre à la demande croissante des créateurs de contenu sur les formats courts de type TikTok, Reels d’Instagram ou Shorts de Youtube par exemple. Dans les faits, ce passage se fait en pivotant simplement l’écran de la caméra. Ainsi, la Pocket 3 passe directement en mode vidéo verticale 9:16 avec 3 définitions : 3K, 2,7K et 1080p, toujours jusqu’en 60 fps.

À noter que le passage à la vidéo verticale ne vient pas appliquer de rotation du capteur sur la nacelle, mais il s’agit bien d’un crop vertical sur l’ensemble du capteur, limitant ainsi la vidéo à de la 3K au lieu de 4K.

En termes de qualité d’image, DJI indique avoir travaillé à bien exposer les différents tons de peau, ce qui est utile en vlog. La caméra dispose également de profils de couleur D-Log M 10 bits et du HLG 10 bits pour enregistrer le maximum de détails, pratique en post-production notamment pour un étalonnage précis.

L’autofocus peut se faire ponctuellement ou en continu, sur l’ensemble des pixels du capteur. La distance minimale de mise au point est à 20 cm, ce qui permet de tirer profit d’un nouveau mode de démonstration de produit qui fait la MAP sur l’élément en premier plan.

À noter la possibilité d’utiliser la caméra pour des diffusions en direct vers Facebook, YouTube ou RTMP.

Photo : la puissance du capteur 1 pouce

Avec un « grand » capteur 1 pouce, cette caméra devrait offrir de belles performances en photo. Ainsi, DJI permet d’enregistrer ses images fixes en JPEG ou RAW (DNG). Le mode Auto est complété d’un mode manuel, qui permet de régler la vitesse et la sensibilité ISO (hélas, l’ouverture est fixe à f/2). La montée en sensibilité jusqu’à 6400 ISO permettra de réaliser des plans de nuit, ainsi que des prises de vue à main levée stabilisées par la nacelle.

On notera la présence d’un mode Panorama et de la possibilité de régler la balance des blancs.

Nacelle 3 axes, Active Track 6.0 et modes créatifs

Imaginez la nacelle d’un drone DJI sur une caméra d’action. Voici peu ou prou l’idée de l’Osmo Pocket 3. Une fois encore, cette nacelle permet de stabiliser sur 3 axes : rotation, inclinaison et roulis. Cette nacelle permet d’apporter deux choses à l’appareil : une stabilisation efficace, même si DJI ne donne pas de données chiffrées comme pour les constructeurs d’appareils photo, et la possibilité d’orienter la caméra dans de nombreuses directions.

En appuyant trois fois sur le joystick, il est possible de faire pivoter la caméra en mode Selfie. À noter que DJI permet de configurer l’axe par défaut à l’allumage. Pratique si vous ne faites que des vlogs face caméra.

La nacelle dispose de trois modes :

suivre : la nacelle suit les mouvements de l’utilisateur

inclinaison verrouillée, pour garder la ligne d’horizon à niveau

FPV : la nacelle tourne librement en fonction des mouvements de l’appareil, permettant de créer des effets créatifs

Dans les faits, l’un des atouts de l’Osmo Pocket 3 réside bel et bien dans sa nacelle, qui permet de stabiliser les plans, que ce soit en vidéo qu’en photo.

Cette caméra intègre également ActiveTrack 6.0, déjà présente avec la dernière mise à jour de l’Osmo Mobile 6. Dans les faits, cette technologie offre plusieurs modes de suivi, dont un mode de détection faciale automatique (uniquement en selfie). Pour activer le suivi , il suffit de faire un double tap sur le sujet à l’écran. Si c’est une personne, la caméra va détecter automatiquement le visage pour le suivi.

Un nouveau mode cadrage dynamique permet de choisir une zone où positionner son sujet parmi 9 collimateurs pour un rendu « cinématographique » indique DJI.

Design modulaire : formule compacte et complète

Comme l’Osmo Pocket 2 et la DJI Action 2, DJI a opté pour un design modulaire. Ainsi, la poignée + nacelle mesure 139,7 × 42,2 × 33,5 mm pour 179 g. C’est 62 g de plus que l’Osmo Pocket 2. La caméra a ainsi pris un peu d’embonpoint, même si l’ensemble reste assez compact.

Pour autant, la caméra peut être complétée par plusieurs modules. Le grip ne dispose pas de fixation pour trépied, mais d’un port USB-C sous sa base. Ainsi, dans le kit de base, une petite poignée additionnelle vient se clipser sous la Pocket 3 et rajouter un filetage 1/4″ ainsi qu’une meilleure préhension. Le port USB-C est ainsi relégué à l’arrière de la caméra. Une dragonne permet également de sécuriser la prise en main.

Dans le pack Creator Combo, DJI a ajouté plusieurs éléments complémentaires dont 1 poignée batterie (950 mAh) mesurant environ 6,5 cm et qui vient recharger la batterie de l’Osmo Pocket. Celle-ci se clipse à la place de la poignée additionnelle et dispose d’un port USB-C à l’arrière ainsi que d’un filetage pour trépied.

On retrouve également un mini trépied dont le design a été amélioré par rapport à la v2, qui peut ainsi se replier pour servir de mini perche. DJI complète ce kit d’un adaptateur optique ultra grand-angle 0,75x.

Système audio stéréo

Pour accompagner l’image, DJI propose trois micro intégrés à sa caméra, positionnés sur les trois faces du module principal. Cela permet un enregistrement en stéréo omnidirectionnel. On notera que l’Osmo Pocket 3 perd 1 micro par rapport à la v2. Cette disposition permet également de réduire le bruit du vent.

En complément, le Creator Combo intègre un micro émetteur DJI Mic 2 complété d’une bonnette anti-vent, permettant d’enregistrer la voix d’une personne pour des interviews, des lives ou même un vlog. Ce micro dispose d’une autonomie de 6 heures, d’une mémoire interne 8 Go qui permet de stocker jusqu’à 14h d’audio à 48 kHz 24 bits.

Autonomie et connectique

L’Osmo Pocket dispose d’une batterie interne rechargeable (1300 mAh) qui permet d’enregistrer, selon DJI, jusqu’à 1h56 de vidéo 4K 60p et plus de 2h en Full HD 24p. La poignée batterie permet d’étendre de 63% l’autonomie de la caméra.

L’ensemble se recharge en USB-C (câble fourni), que ce soit via le grip principal ou la poignée additionnelle. La charge rapide permet de récupérer 80 % de la batterie en seulement 16 minutes, et de refaire le plein en seulement 32 minutes.

Le stockage des photos et vidéos s’effectue sur une carte microSD jusqu’à 512 Go. Fait étonnant, le slot SD sur la caméra n’est pas fermé, ce qui rappelle que cet appareil n’est pas vraiment adapté pour les terrains extrêmes, du moins sur le papier.

La caméra Osmo Pocket 3 dispose du WiFi 2.4 et 5 Ghz ainsi que du Bluetooth 5.2. Elle est compatible avec l’application DJI Mimo (iOS et Android) sur smartphone, qui permet de contrôler tous les paramètres de l’appareil, d’avoir un retour vidéo et de déplacer la nacelle. On notera également que la caméra peut se transformer en webcam lorsqu’elle est branchée en USB-C

Prix et disponibilité de l’Osmo Pocket 3

La caméra de poche DJI Pocket 3 est disponible dès aujourd’hui au tarif de 539 € en pack simple, comprenant la caméra, un câble USB-C, un cache de protection, une dragonne et une poignée avec filetage 1/4 ».

Le bundle Osmo Pocket 3 Creator Combo est disponible au tarif de 679 €. En plus des éléments du pack simple, il comprend une poignée batterie, un mini-trépied, un émetteur DJI Mic 2 avec une bonnette anti-vent et un clip magnétique ainsi qu’un sac de transport.

L’Osmo Pocket 3 est disponible chez Studio-Sport, Digit-Photo, IPLN, Miss Numérique, Photo-Univers, Digixo, Fnac ainsi que dans les magasins photo spécialisés.

Notre premier avis sur l’Osmo Pocket 3 de DJI

Avec l’Osmo Pocket 3, DJI muscle assurément son jeu. La caméra est ainsi dotée d’un capteur 1 pouce qui devrait venir faire la différence en termes de qualité d’image. On retrouve avec plaisir les ingrédients qui ont fait le succès de la Pocket 2, avec quelques nouveautés bienvenues comme l’écran rotatif, l’ActiveTrack 6.0 ou encore l’intégration sans-fil de l’émetteur DJI Mic 2.

Au sortir de cette prise en main, et en attendant un test complet, nous pouvons d’ores et déjà noter que le constructeur chinois a soigné sa copie et propose une nouvelle génération très aboutie. Reste à voir l’impact d’un capteur 1 pouce dans ce genre de caméra.

Source : https://phototrend.fr/2023/10/prise-en-main-de-dji-osmo-pocket-3-capteur-1-pouce-4k-120p-et-video-a-la-verticale/

Auteur :

Date de Publication : 2023-10-25 15:00:55

Le droit d’auteur pour le contenu syndiqué appartient à la source liée.

Photo Video Mag
Logo
Compare items
  • Total (0)
Compare
0

capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale - capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale * capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale | capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale | capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale | capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale | | capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale | | capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale | capteur 1 pouce, 4K 120p et vidéo à la verticale